Préliminaires : Sémolina

Et pour refermer cette saison, on se rend dans le très beau paysage de la région Auvergnes-Rhône-Alpes à Nantua dans le département de l’Ain. Nantua et son lac…

Et c’est là-bas que naît un jeune musicien… Qui grandit dans une famille un peu stricte, son papa, Yves et sous-préfet…

Cela n’empêche cependant notre musicien en herbe d’être un véritable chenapan… Dans le milieu des années 60, sa famille déménage à Paris et il a LA révélation en écoutant l’album A Hard Day’s Night des Beatles.

Dans le début des années 70, en 71 pour être plus précis, il fonde son premier groupe avec des potes du Lycée Pasteur… Il s’appelle… Masturbation !

En 1974, notre jeune chanteur/guitariste se rend aux Etats-Unis en compagnie de son meilleur ami, Olive… Là-bas, ils vivent de pas grand, armés de leurs guitares, en faisait du stop, voyageant d’Etat en Etat…

Ensemble ils jouent les classiques de Dylan, Deep Purple, Santana, Steppenwolf… Retrouve les routes légendaires d’Easy Rider, film qu’ils adorent…

De retour en France en 75, il forme un autre projet de groupe, très éphémère, " Cool Rock ", dans lequel, il joue notamment du reggae…

Puis les choses un peu plus sérieuses commencent en 76 avec un nouveau groupe Sémolina, qui, par l’intermédiaire du chanteur Antoine, dégote un contrat avec Warner pour la sorte d’un 45 tours…

Si je vous dis que le premier concert du groupe suivant a lieu le 12 novembre 1976, que l’ami batteur qui était déjà là dans Sémolina s’appelle Richard…

Avez-vous retrouvé notre chanteur et musicien mystère ?

 

 

 

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK