Préliminaires : Manic Subsidal

On se donne rendez-vous aujourd’hui dans le Comté d’Orange en Californie. Et on évoque non pas la naissance d’un musicien mais bien d’un groupe dont les origines remonte à l’année 1984.

En 1984, le groupe en question porte alors le nom de Manic Subsidal. Et celui qui deviendra le chanteur et la figure emblématique du groupe en est d’abord batteur, puis guitariste et puis finalement chanteur… Oui le groupe se cherche encore, il y a beaucoup de va-et-vient… Mais nous avons des documents de l’époque Manic Subsidal avec déjà le futur chanteur célèbre derrière le micro. Ci-dessous un premier extrait "Hopeless", on est en 1985 et c’est assez radical dans le genre…

Oui, c’est vrai, ça décoiffe, on n’est pas loin de l’univers des Dead Kennedys.

Un an plus tard, en 1986, Manic Subsidal enregistre ici une reprise du groupe de glam rock Sweet, le titre c’est "Ballroom Blitz", un morceau qu’on peut d’ailleurs entendre dans le film Wayne’s World repris par l’actrice et musicienne Tia Carrere. Vous allez l’entendre c’est une version un peu survoltée du titre, beaucoup plus rapide, mais au niveau du son, ça devient un peu moins radical…

C’est lors de cette année 86 que le groupe va changer de nom pour devenir…

En 1988 le groupe fait une apparition TV aux Etats-Unis pour interpréter le titre Jennifer Lost The War

Et puis ce sera le premier album, éponyme, en 1989, un second album en 1992, Ignition et puis le succès international, mainstream, avec Smash en 1994. Avez-vous retrouvé notre groupe mystère ?

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK