Pourquoi vendre le gilet vert de Kurt Cobain ?

Embed from Getty Images

Le propriétaire du célèbre pull vert a expliqué la raison de cette revente.

En effet, le cardigan vert porté par Kurt Cobain pour le MTV Unplugged est à nouveau à vendre.

C’est la deuxième fois que l’objet est proposé aux enchères en quatre ans.

Garrett Kletjian – qui l’avait acheté en 2015 – avait préféré rester anonyme jusqu’ici, mais il s’exprime maintenant au sujet de la pression qu’il ressent en étant propriétaire de cet objet culte.

"Je l’ai ouvert et je me suis dit" oh, je vais être responsable de ça maintenant. Un peu comme quand mes enfants sont nés, j’étais heureux de les voir et en même temps, je me disais "oh non…"."

Il lui a été demandé s’il avait essayé le pull sur lui, il a répondu par l’affirmative précisant que la sensation était étrange et qu’il avait préféré l’enlever aussi vite.

Kletjian a aussi expliqué qu’il voyait le pull avec une perspective différente de celle des autres fans, le considérant comme un symbole de "confort" pour Kurt Cobain. Le musicien l’avait effectivement porté à différentes reprises dans les mois qui ont précédé son décès. "Il vivait clairement une période difficile, mais il portait ce pull très souvent. Il était confortable et familier. Donc j’aime l’idée que, malgré la torture qui le hantait antérieurement, ce gilet lui apportait un peu de confort."

La performance acoustique du trio a été enregistrée en novembre 1993, cinq mois avant le décès du frontman de Nirvana. Ce gilet n’aurait jamais été lavé, et avait été vendu aux enchères en novembre 2015 pour 93.000 livres sterling.

Il a été précieusement conservé par l’homme d’affaires qui l’avait acquis il y a quatre ans. Cette fois, son prix pourrait monter jusqu’à 300.000$.

"Ce cardigan en acrylique, mohair et Lycra à 5 boutons (dont un manquant), comporte deux poches, un trou de cigarette dans la pochette gauche et une poche droite décolorée. Il est accompagné d’un certificat d’authenticité signé par "un proche de la famille Cobain" qui avait reçu ce gilet. "

Le 18 mai, un autre cardigan porté par Kurt Cobain a été vendu au prix de 75 000$, mais d’autres curiosités ont aussi animé la vente.

La vente aux enchères " MUSIC Icons " s’est tenue le 18 mai 2019 au Hard Rock Café Times Square en présence d’une foule de collectionneurs et de fans de musique, qui se sont arraché les différents lots depuis la salle, mais également depuis les quatre coins du globe, par téléphone et internet.

670 lots étaient proposés, tournant autour de personnalités telles que Prince, Madonna, Kurt Cobain, Queen, Elton John, Bob Dylan, Elvis Presley, Lady Gaga, Greg Lake, Michael Jackson, Beyoncé, et bien d’autres.

Un pull – un cardigan en mohair et acrylique porté par Kurt Cobain pour son dernier shooting photo avec Nirvana et le photographe Jesse Frohman — a été vendu à 75.000 $, alors que les estimations tournaient autour de 20.000 $. Jesse Frohman s’était occupé de la pochette de l’album " In Utero " de Nirvana, sorti le 21 septembre 1993.

Autre surprise de taille : une assiette en carton, dans laquelle Kurt Cobain avait d’abord mangé une pizza, puis écrit au marqueur noir la setlist jouée à 9 : 30 dans un club de Washington, D.C. en 1990, a été vendue à 22.000 $!

Ne manquez pas le documentaire " Kurt Cobain, trop jeune pour mourir " dans Tempo ce 25 octobre.

"S’il avait vécu jusqu’à 30 ans, j’aurais été surprise", avait prédit sa mère lors d’une interview. Elle avait raison. Le 5 avril 1994, la rock star de 27 ans se tire une balle dans la tête chez lui, à Seattle. Le leader de Nirvana était la figure de proue du mouvement Grunge, qui en avait marre d’un showbiz aseptisé et d’une musique de plus en plus asservie aux lois du marché. Le film retrace la courte vie fulgurante du rockeur rebelle et révèle le contexte psychologique qui a façonné sa vie d’artiste et influencé sa musique. Des extraits de journaux intimes de Cobain décrivent sans fard sa jeunesse morne à Aberdeen, petite bourgade de l’Etat de Washington, ses blessures émotionnelles causées par le divorce de ses parents et sa plongée dans la drogue. A travers des entretiens avec des membres de la famille, des amis d’enfance et des collaborateurs de la scène, portrait de cette icône de la musique qui fascina toute une génération. Un documentaire écrit et réalisé par Niels Negendank. Une coproduction Broadview TV/ZDF/ARTE.

Un documentaire à découvrir en télé sur La Trois ce vendredi 25 octobre à 21h10 et ensuite sur le site de Classic 21 ou sur Auvio.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK