Pour cause de coronavirus, les poignées de main seront interdites à la fin du mois de février !

chronique economique
chronique economique - © Tous droits réservés

Il y a des jours qui se suivent et qui, fort heureusement, ne se ressemblent pas. C’est le cas aujourd’hui, l’organisation mondiale de la santé a constaté que nous avons eu droit à une période de stabilité de 4 jours. En clair, une période où le nombre de nouvelles infections au coronavirus a cessé d’augmenter. Selon certains chercheurs, nous sommes proches du pic de contamination, prévu pour le mois de mars, avant sans doute une décrue.

Mais attention, cette "bonne" nouvelle ne tient pas compte de la fin du congé de nouvel an des Chinois, qui reviennent en masse alors à leur travail. En d’autres termes, une remontée des contaminations n’est donc pas à exclure et il ne faut pas crier victoire trop vite ni enlever nos masques trop tôt. D’ailleurs, à ce propos, les poignées de main seront bientôt interdites afin d’éviter la propagation du coronavirus ! Mais uniquement à Barcelone, et ces poignées de main ne seront interdites qu’entre le 24 et 27 février prochains.

Pourquoi Barcelone ? Mais parce que c’est à cette période qu’aura lieu le traditionnel salon mondial des fabricants de GSM. C’est là que la crème de la crème des opérateurs mobiles du monde entier se donne rendez-vous. Et le problème est que des firmes, aussi connues que Ericsson, LG, Sony ou Amazon, ont tout simplement annulé leur présence à cette grande messe du téléphone mobile…

La raison ? Cette messe attire chaque année entre 5000 et 6000 Chinois, et même si toutes les précautions ont été prises pour que ces Chinois ne soient pas susceptibles d’être contaminés, il n’y a rien à faire, de nombreuses multinationales ont peur de la contamination. Pourtant tout a été fait pour éviter cela, il a même été prévu de contrôler la température corporelle des participants et on a demandé aux participants d’éviter les poignées de main. Mais rien à faire, les annulations de stands pleuvent chaque jour…

C’est d’ailleurs un drame pour ceux qui annulent leur présence, car ce salon mondial était l’occasion rêvée de présenter leurs nouveautés en matière de 5G. Ces annulations leur font mal car ce sont des mois de travail jetés à la poubelle…

Mais bon, c’est le mois de février et il ne faut pas s’en inquiéter, c’est presque normal, février c’est jamais un mois top pour le moral… C’est la thèse du magazine britannique The Economist qui, sur la base d’une étude des données de Spotify, l’application de streaming musicale, arrive à la conclusion que le mois de février est le mois plus triste de l’année. Comment arrive-t-on à ce genre de conclusion ? Simple, en analysant les 330 milliards de streams musicaux, et là, miracle, le magazine The Economist découvre que le mois où nous écoutons le plus de chansons tristes, c’est février !

Allez plus que 18 fois dormir et cela sera fini.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK