Pop/rock: 7 moments "chocs"

9 moments choquants du monde pop/rock
7 images
9 moments choquants du monde pop/rock - © Tous droits réservés

Retour sur sept moments "chocs" de l'histoire de la musique pop/rock

7) Le public d'Alice Cooper tue un poulet lors d'un concert

En septembre 1969, Alice Cooper et son groupe sont au début de leurs carrières. Un mythe va accompagner leurs débuts. Le chanteur et ses musiciens auraient sacrifié un poulet sur scène, après l'avoir reçu de la part du public...  Ça, c'est l'histoire qui a circulé pendant de nombreuses années. En 2016, le bassiste de l'Alice Cooper Band, Dennis Dunaway remet les pendules à l'heure.

Les membres de la formation avaient alors adopté deux poulets qu'ils nourrissaient et dont ils prenaient soin, comme d'animaux de compagnie. Ces deux poulets baptisés Larry et Pecker faisaient partie intégrante du show d'Alice Cooper à l'époque. Un soir, lors d'un concert à Toronto, Alice Cooper a la mauvaise idée de sortir Pecker de sa cage et de le lancer vers le public, pensant que l'animal allait s'envoler ... Malheureusement, ce dernier se retrouve projeté au sol, en plein milieu du public, et se fait rapidement piétiner par un public hystérique et peu précautionneux.

6) John Lennon déclare que les Beatles sont "plus populaires que Jésus"

Un article du Evening Standard publié le 4 mars 1966 provoque un tollé dans le monde religieux. Dans celui-ci, signé par la journaliste britannique Maureen Cleave proche de John Lennon, ce dernier déclare "Le christianisme s'en ira. Il disparaîtra et décroîtra. Je ne veux pas discuter de cela. J'ai raison et l'avenir le prouvera. Aujourd'hui, nous sommes plus populaires que Jésus. Je ne sais pas ce qui disparaîtra en premier, le rock'n'roll ou le christianisme. Jésus était un type bien, mais ses disciples étaient bêtes et ordinaires. Ils ont tout déformé et tout décrédibilisé à mes yeux".

Même si ceci n'était pas à l'origine une déclaration politique, ni même une véritable prise de position, mais l'extrait d'une discussion à bâtons rompus sur la célébrité, cet article attirera bien des ennuis aux quatre jeunes musiciens. Aux Etats-Unis, la musique du groupe est interdite sur de nombreuses radios. En Alabama, certains fanatiques iront jusqu'à organiser de véritables autodafés durant lesquels les disques des Beatles seront brûlés en public.

5) Sinead O'Connor déchire une photo du Pape Jean-Paul II

Le 3 octobre 1992, Sinead O'Connor est l'invitée de l'émission américaine Saturday Night Live sur la NBC. Elle est censée y interpréter un autre titre puis décide finalement de chanter a cappella une section du titre "War" de Bob Marley. Suite à cette improvisation en direct,  elle se met à déchirer une photo du pape Jean-Paul II , ajoutant "Fight The Real Enemy". Cet acte se voulait une protestation contre l'abus d'enfants au sein de l'Eglise ... 

4) Woodstock 99: loin de l'esprit "peace & love" originel

Alors que Woodstock 1969 s'était terminé dans une relative bonne ambiance, on ne pourra pas en dire de même pour le "festival revival" organisé pour le 30ème anniversaire de l'événement initial: le tristement célèbre "Woodstock 99". 

Malgré une affiche alléchante composée notamment par les Red Hot Chili Peppers, Nine Inch Nails, Sheryl Crow, Jamiroquai... le festival s'est soldé dans la violence. Des camions prendront feu, quatre viols seront commis. On dénombrera également six blessés graves ou encore le décès d'une personne de 44 ans des suites d'une crise cardiaque. Bref l'ambiance Peace & Love n'était plus vraiment au rendez-vous..

3) Des fans meurent pendant un concert des Who en 1979

Suite à la disparition du batteur Keith Moon en septembre 1978, les Who décident - malgré la douleur - de continuer l'aventure. Le 3 décembre 1979, le groupe passe à Cincinnati dans le cadre de sa nouvelle tournée mondiale. Le concert a lieu au Riverfont Coliseum. Durant le show, une passerelle s'effondre sur une partie du public, tuant 11 personnes.

Les membres du groupe ne sont pas averti de la catastrophe et seront mis au courant de cette nouvelle tragédie à la fin du concert. Un véritable choc!

2) Marvin Gaye est assassiné ... par son père

Le 1er avril 1984, le chanteur/musicien de soul et de funk, Marvin Gaye est assassiné par son père dans la maison familiale, à Los Angeles. A cette époque, Marvin Gaye lutte contre une importante dépendance à la cocaïne et est hébergé par ses parents.

Un jour, Marvin Gaye intervient lors d'une dispute entre ses parents. S'en suit une grosse dispute entre père et fils... Le père, épuisé par le comportement incohérent et l'addiction de son fils, finit par avoir ce geste fou, incontrôlé, et braque un pistolet vers ce dernier et appuie sur la gâchette.

Marvin Gaye meurt le jour même, des suites de ses blessures, il aurait du avoir 45 ans le lendemain.

1) John Lennon est assassiné 

Le 8 décembre 1980 est un jour tragique de l'histoire du rock. Nous sommes dans l’entrée du Dakota Building, à New-York, où vivait John Lennon. Il est 22h52 quand le musicien rentre chez lui pour embrasser Sean, son fils, avant sa nuit. Lennon grimpe les marches qui le séparent de l’entrée, un intrus l’appelle, chuchotant : "Monsieur Lennon". L'homme tire. L'ex-Beatles n’a pas le temps de réagir. Le forcené, Mark David Chapman vide son barillet sur l’artiste, cinq balles. La rock star s'éteint quelques minutes plus tard, après avoir été transporté à l’hôpital. Il avait 40 ans.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK