Peu à peu, les moteurs commencent à tourner…

Comme toutes les compétitions, le monde des sports mécaniques est à l’arrêt depuis la mi-mars en raison de la pandémie. Les épreuves internationales (F1, MotoGP, WRC) ne redémarreront pas avant l’été. Au niveau belge, il est probable que les courses ne seront pas programmées avant plusieurs mois. Mais, depuis ce week-end, on peut de nouveau s’entraîner avec sa machine de motocross, son karting ou sa moto. Nous avons fait le point…

Depuis des semaines, nous avons pris l’habitude d’apprendre que des compétitions sont reportées, voire annulées. La F1, partie en Australie, n’a pas entamé ses premiers essais alors que le MotoGP, qui était au Qatar, a laissé rouler les pilotes de Moto2 et Moto3. En rallye, trois épreuves ont déjà eu lieu mais la dernière, au Mexique, a été écourtée pour permettre aux équipes, essentiellement européennes, de rentrer avant la fermeture des frontières. Les motos crossmen ont également eu l’occasion de s’exprimer lors de deux rendez-vous en Angleterre et en Hollande.

Pour l’instant, on suppose que le championnat du monde de Formule 1 débutera avec le Grand Prix d’Autriche à huis clos, le 1er week-end de juillet. Il est question de faire disputer deux courses sur la même piste. Ce devrait notamment être le cas à Silverstone.

En principe, le MotoGP entamera sa saison à Jerez le 19 juillet. Histoire de réduire les coûts et d’augmenter le nombre d’épreuves, Valentino Rossi et ses rivaux se retrouveront une semaine plus tard (26 juillet) sur la même piste avant que la discipline reprenne le calendrier ‘normal’ établi pour cette année. Ces épreuves se dérouleront sans public et avec un strict minimum de personnes dans le paddock.

En motocross, le championnat devrait reprendre en Russie le 5 juillet si l’on en croit le site officiel. Ce n’est pas du tout certain. Le GP à Lommel, prévu début août, est reporté. Les promoteurs limbourgeois envisagent de le déplacer à l’automne et d’organiser, eux aussi, une double course, la 2e se déroulant sur un circuit relativement différent.

Et en WRC ? Pour l’instant, on sait que le rallye du Portugal, prévu fin avril, est annulé. L’Argentine et la Sardaigne envisagent de déplacer leurs dates. Le Safari, au Kenya, prévu début juillet est toujours à l’ordre du jour mais les équipes ne sont guère motivées à s’y rendre. Le déplacement en Finlande, initialement prévu en août, pourrait être déplacé en septembre ou octobre.

Pour la Nouvelle-Zélande, la Turquie, l’Allemagne, le Pays de Galles et le Japon, les préparatifs se poursuivent comme si ces épreuves avaient lieu aux dates initiales.

Et en Belgique ?

Les organisateurs du rallye d’Ypres, prévu fin juin, envisagent de le mettre sur pied à l’automne quand les épreuves cyclistes importantes auront cessé d’emprunter le Kemmelberg.

Pour le GP de Belgique de F1, des négociations sont en cours entre le promoteur du championnat et les autorités de notre pays pour que l’épreuve se déroule à la date initiale le 30 août. Les 24 Heures de Spa-Francorchamps sont reportées aux 24 et 25 octobre.

Voilà pour les dates des grands événements. Par ailleurs, les circuits commencent à rouvrir peu à peu. Cette semaine, le circuit Jules Tacheny (Mettet) a accepté, au compte-gouttes, des passionnés avec leur moto ou leur voiture.

Le karting des Fagnes, à Mariembourg, propose aux pilotes d’utiliser, depuis ce vendredi et dans le respect strict des règles, la partie compétition du tracé.

Pour la pratique de la moto tout-terrain, les adeptes peuvent désormais retourner à Hélécine et au domaine de Bilstain.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK