Patti Smith joue pour la Terre

Embed from Getty Images

Jesse Paris Smith et Rebecca Foon ont co-fondé Pathway To Paris après les marches pour le climat qui avaient rassemblé plus de 300.000 personnes à New York en 2014. Cette association à but non lucratif a pour principales missions de combattre les dérèglements climatiques et d’aider les villes à respecter leur quota d’émission de carbone. Pour ce faire, des événements sont organisés où artistes, scientifiques, activistes, politiciens,… sont invités à informer les publics de ces problèmes majeurs de notre époque. Le nom de cette association est directement influencé par les Accords de Paris sur le climat.

Ce mois est idéal pour ce genre de discours, puisqu’il est consacré à la Terre et à la poésie. Pathway To Paris s’est associé aux célébrations « EarthFest Event » du Musée Américain d’Histoire Naturelle de New York et a proposé des activités gratuites pour les enfants et leurs familles.

Parmi les artistes invités se trouvaient notamment Michael Stipe (R.E.M.), Andy LeMaster (Now It’s Overhead), le guitariste espagnol Pablo Sainz Villegas, le percussionniste Nacho Arimany, Patrick Watson, Mishka Stein, la chorale de Gospel de Harlem et Patti Smith.

Jesse Paris Smith a fait participer les enfants en leur donnant des lampes solaires fabriquées par Little Sun Foundation afin de les informer sur les énergies renouvelables. Cette association envoie d’ailleurs des lampes dans certaines parties du monde qui ont des pénuries d’électricité dues à des catastrophes naturelles.

Patti Smith, mère de Jesse Paris Smith, a été mise à l’honneur par la chorale de Gospel de Harlem qui a repris son single « People Have The Power », qui apparaît sur l’album « Dream Of Life » de 1988.

La dernière performance de la soirée a été donnée par la famille Smith. La chanteuse punk n’a pas déclamé ses poèmes contestataires à cette jeune audience, mais a parlé du dodo, cet animal disparu que la plupart des enfants connaissent grâce à des films comme « L’Âge de Glace » ou « Alice Au Pays Des Merveilles ».

« Les dodos étaient amicaux et aimants, mais ils ne savaient pas voler » a expliqué Patti Smith. « Lorsque des explorateurs sont arrivés sur leur île, ils ont trouvé ces animaux tellement drôles qu’ils les ont chassés pour le plaisir. Au 17e siècle, l’espèce avait disparu. Nous pleurons aujourd’hui cet animal que nous n’avons jamais pu voir. Nous prions et espérons que le monde travaillera dur et fera son possible pour ne pas perdre d’autres espèces. Combien seront disparues à la fin de ce siècle ? »

La musicienne a ensuite récité son poème « The Sleep Of The Dodo ».

« Voici un petit poème imaginé par le dernier des dodos » a-t-elle expliqué. « Toute sa famille est décédée. Il est le dernier survivant et il sait que lorsqu’il rendra son dernier soupir, son espèce aura disparu. »

Patti Smith a ensuite joué « Wing » et « Beneath The Southern Cross », titres qui apparaissent sur « Gone Again » (1996). Cet album a été une transition pour la chanteuse, marquée par les décès de son mari Fred « Sonic » Smith en 1994 et de son ami Robert Mapplethorpe en 1989.

Cette « parabole du dodo » a été un moyen de parler aux enfants de la responsabilité de l’homme face à la Terre et aux animaux.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK