Ozzy Osbourne : le confinement et sa maladie de Parkinson

Ozzy Osbourne et le confinement
Ozzy Osbourne et le confinement - © Emma McIntyre - Getty Images

On apprend que l’artiste a dû reporter son voyage prévu en Suisse pour suivre son traitement contre la maladie de Parkinson. Il devait y rencontrer en avril un spécialiste du système immunitaire. C’est sa femme Sharon qui l’a annoncé dans son émission "The Talk".

"On a dû annuler notre voyage en Suisse. Nous devions y aller le 8 avril, mais nous avons dû reporter cette rencontre."

Elle ajoute : "On traîne ensemble… comme tout le monde. On essaye de rester calmes et de tenir bon. Je trouve que nous vivons des moments effroyables. C’est vraiment une effrayante époque pour nous tous […] Je pleure chaque jour quand je vois les courbes de décès grimper jour après jour, et tous ces gens qui attrapent la maladie… j’en suis dévastée. J’ai le cœur brisé."

A voir en vidéo ci-dessous :

 

La fille d’Ozzy, Kelly Osbourne, a également partagé des nouvelles de ses parents, qu’elle a enfin pu revoir, tout en gardant ces distances.

Plus tôt cette semaine, elle avait lancé la campagne #StayHomeForOzzy pour encourager les gens à rester chez eux.

Sur Instagram, elle a écrit : "C’est la première fois que j’ai pu revoir mes parents en trois semaines !!! Même si je n’ai pas pu les embrasser, je prends ce que je peux. Ils vont bien et sont en sécurité pour le moment."

Elle ajoute : "Merci beaucoup pour vos marques de soutien. On va s’en sortir ensemble. Je vous aime, prenez soin de vous."

Dans une autre interview, Kelly Osbourne expliquait que son père allait "beaucoup mieux" depuis l’annonce de sa maladie de Parkinson. Elle décrivait ses progrès comme "épatants" malgré sa "frustration" concernant le confinement à la maison.

Elle ajoutait : "Il veut se lever. Il veut faire des choses. Il veut à nouveau faire partie du monde. Il marche et il parle mieux."

"Ses symptômes diminuent. Il renforce les muscles de son dos après son opération."

Elle est aussi revenue sur la tristesse qu’elle ressent d’être séparée de ses parents : "J’ai pleuré hier car ils me manquent. Je suis très proche d’eux. J’ai passé plus ou moins toute l’année passée aux côtés de mon père, et ne pas pouvoir le voir, c’est difficile."

On apprenait en janvier qu’Ozzy Osbourne était atteint par la maladie de Parkinson. Il avait reçu lui-même le diagnostic en février 2019, mais a attendu pour l’annoncer publiquement.

En réalité, il le savait depuis bien plus longtemps que ça : en 2003 déjà, un premier diagnostic avait été posé. "Je ne suis pas en train de mourir de la maladie de Parkinson. J’ai travaillé avec elle une grande partie de ma vie," explique-t-il dans cette nouvelle interview au Los Angeles Times. "J’ai trompé la mort tellement de fois. Si vous lisez demain "Ozzy Osbourne ne s’est pas réveillé ce matin", vous ne serez pas étonné, vous vous direz "ah cette fois, elle l’a eu !""

 

Ozzy Osbourne a ensuite ajouté que ses médicaments lui causent des soucis au niveau de la mémoire à court terme, mais calment les tremblements et qu’il compte bien terminer cette tournée promise. Par contre, il est impossible pour lui de dire quand il pourra reprendre la route. Il précise qu’il veut d’abord être en état de le faire.

Il expliquait précédemment penser à la mort, mais ne pas s’en inquiéter : "je sais que je ne serai sans doute plus là dans 15 ans, mais voilà, je n’y pense pas plus que ça. Vous savez, je ne suis pas heureux aujourd’hui, avec tous ces problèmes de santé. Ce truc me rend fou, mais je suis toujours là. Finalement, j’y pensais plus quand j’étais plus jeune. Là, j’essaie juste de profiter des bons moments, même quand c’est difficile."

Ozzy avait d’abord expliqué : "j’ai un engourdissement dans le bras depuis l’opération et je ressens du froid dans les jambes. Je ne sais pas si c’est dû à Parkinson, mais c’est un vrai problème."

Sharon Osbourne a confirmé qu’Ozzy souffre de Parkinson Stade 2 et qu’il ressent de la rigidité et des tremblements qui peuvent empirer et s’étendre aux deux côtés du corps.

"Il y a tellement de sortes de Parkinson," explique-t-elle. "Ce n’est pas une sentence de mort, mais cela affecte les nerfs du corps. Parfois, la journée est bonne, parfois moins, et c’est parfois un très mauvais jour."

Ozzy ajoute : "C’est très compliqué pour nous tous. J’ai fait mon dernier concert au Nouvel An 2018 au Forum. Ensuite, j’ai fait cette mauvaise chute. J’ai été opéré à la nuque, et ça a foutu mes nerfs en l’air."

Mais Ozzy a confirmé son envie de reprendre le travail "je hais laisser tomber les gens et ne pas assumer mon job. Et quand je vois ma femme partir bosser, mes enfants aller au boulot, et que tout le monde essaie de m’aider, ça me déprime parce que je ne sais plus aider ma famille. Mais vous savez, je vais bien mieux aujourd’hui qu’il y a un an. Je pense que j’étais véritablement en état de choc."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK