"Ordinary Man": le premier album enregistré par Ozzy complètement sobre

Sa dernière production remonte à l’album "13" de Black Sabbath, sorti en 2013 après 35 ans hors du groupe.

"J’ai écrit une bonne partie du précédent album sous l’emprise de la drogue… Mais j’apprécie d'être enfin sobre. Au moins je peux me souvenir de ce que j’ai fait hier!" a confié l’artiste, désormais sobre depuis sept ans, dans une interview au micro de Zane Lowe.

"Je pensais que la drogue et l’alcool faisaient tout le travail alors qu’ils ne faisaient que répondre à mon mal-être" a déclaré le chanteur.

Ozzy Osbourne a également exprimé son incompréhension concernant la mort d’autres artistes de renom tels que Chris Cornell de Soundgarden, Layne Staley d’Alice in Chains ou Chester Bennington de Linkin Park, "alors que je suis toujours là".

"Je n’essaie pas d’ironiser ou de me vanter, je me souviens de périodes où je me réveillais couvert de sang après m’être cogné. J’avais l’habitude d’aller boire avec mon ami John Bonham et il est mort. Bon Scott est mort aussi. Je ne sais plus quoi en penser. Je suis simplement chanceux, je ne prétends pas avoir été meilleur qu’eux. Je dirai même que j’ai été bien pire dans certains cas. J’ai 71 ans et je ne comprends pas comment j’en suis arrivé là"

L’artiste avait annoncé avoir la maladie de Parkinson le mois dernier, tandis que la tournée prévue en 2020 avait été modifiée afin de lui permettre de se rétablir suite à divers problèmes de santé. La décision a été prise des mois à l’avance afin d’éviter aux fans d’avoir à rembourser ou échanger leurs tickets.

Via un communiqué de presse, il a rajouté : "Je remercie les fans d’être si patient après une année catastrophique. Malheureusement, je ne pourrai commencer mon traitement en Suisse qu’en avril, et le traitement prend six à huit semaines…"

L’album "Ordinary Man" est sorti le 21 février et Ozzy compte bien en faire la promotion autant qu’il le peut.

Voici l'interview au complet:

On apprenait en janvier qu’Ozzy Osbourne était atteint par la maladie de Parkinson. Il avait reçu lui-même le diagnostic en février 2019, mais a attendu pour l’annoncer publiquement.

En réalité, il le savait depuis bien plus longtemps que ça : en 2003 déjà, un premier diagnostic avait été posé. "Je ne suis pas en train de mourir de la maladie de Parkinson. J’ai travaillé avec elle une grande partie de ma vie," explique-t-il dans cette nouvelle interview au Los Angeles Times. "J’ai trompé la mort tellement de fois. Si vous lisez demain "Ozzy Osbourne ne s’est pas réveillé ce matin", vous ne serez pas étonné, vous vous direz "ah cette fois, elle l’a eu !""

Ozzy Osbourne a ensuite ajouté que ses médicaments lui causent des soucis au niveau de la mémoire à court terme, mais calment les tremblements et qu’il compte bien terminer cette tournée promise. Par contre, il est impossible pour lui de dire quand il pourra reprendre la route. Il précise qu’il veut d’abord être en état de le faire.

Il expliquait précédemment penser à la mort, mais ne pas s’en inquiéter : "je sais que je ne serai sans doute plus là dans 15 ans, mais voilà, je n’y pense pas plus que ça. Vous savez, je ne suis pas heureux aujourd’hui, avec tous ces problèmes de santé. Ce truc me rend fou, mais je suis toujours là. Finalement, j’y pensais plus quand j’étais plus jeune. Là, j’essaie juste de profiter des bons moments, même quand c’est difficile."

Ozzy avait d’abord expliqué : "j’ai un engourdissement dans le bras depuis l’opération et je ressens du froid dans les jambes. Je ne sais pas si c’est dû à Parkinson, mais c’est un vrai problème."

Sharon Osbourne a confirmé qu’Ozzy souffre de Parkinson Stade 2 et qu’il ressent de la rigidité et des tremblements qui peuvent empirer et s’étendre aux deux côtés du corps.

"Il y a tellement de sortes de Parkinson," explique-t-elle. "Ce n’est pas une sentence de mort, mais cela affecte les nerfs du corps. Parfois, la journée est bonne, parfois moins, et c’est parfois un très mauvais jour."

Ozzy ajoute : "C’est très compliqué pour nous tous. J’ai fait mon dernier concert au Nouvel An 2018 au Forum. Ensuite, j’ai fait cette mauvaise chute. J’ai été opéré à la nuque, et ça a foutu mes nerfs en l’air."

Mais Ozzy a confirmé son envie de reprendre le travail "je hais laisser tomber les gens et ne pas assumer mon job. Et quand je vois ma femme partir bosser, mes enfants aller au boulot, et que tout le monde essaie de m’aider, ça me déprime parce que je ne sais plus aider ma famille. Mais vous savez, je vais bien mieux aujourd’hui qu’il y a un an. Je pense que j’étais véritablement en état de choc."

Ozzy ira voir un spécialiste de la maladie en Suisse en avril.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK