Netflix : la mort lente des salles de cinéma et du Prime Time

Je ne sais pas si cet été pourri (du moins pour la Belgique) est de nature à renforcer la fréquentation des salles de cinéma mais selon les experts, l'avenir de celles-ci est mis à rude épreuve...

Les férus d'histoire du cinéma diront que cette forme d'art en a vue d'autres. En effet, les salles de cinéma ont bien survécu à l'arrivée de la télévision, publique et unique d'abord et ensuite aux multiples chaines privées et thématiques. Il faut dire que les propriétaires de salles de cinéma ont aussi été inventifs en construisant des multiplexes, en recourant massivement aux nouvelles technologies en matière d'image et de son, mais aussi en cherchant d'autres ressources notamment dans la confiserie et la location des salles pour le secteur de l'événementiel.

Tout cela, c'est vrai, a permis aux salles de cinéma de ne pas sombrer et même de très bien résister. Mais ici avec la pandémie et surtout l'arrivée de géants du streaming comme Netflix ou Disney +, l'avenir ne sera pas une promenade de santé. Il suffit juste de regarder 2 chiffres : en 2020, les salles de cinéma ont généré seulement 12 milliards de recettes au niveau mondial (à comparer avec les 42 milliards réalisés en 2019 donc avant la pandémie), mais surtout ces 12 milliards de 2020, il faudra les comparer avec les 71 milliards de recettes que devraient susciter les plates-formes de streaming en 2021...

D'ailleurs, le succès de ces plates-formes va aller en croissant car Hollywood est aux mains aujourd'hui des financiers, ils ne se contentent plus - comme par le passé d'acheter l'avion - ils s'installent aujourd'hui dans le cockpit et veulent diriger l'avion. Le résultat, c'est qu'aujourd'hui Hollywood se contente de vivre avec des blockbusters de super-héros. C'est tellement pitoyable que les meilleurs réalisateurs ont quitté Hollywood pour signer des contrats avec Netflix (et donc, oui, Netflix a vampirisé Hollywood). Or, comme vous le savez, les films Made in Netflix ne passent pas en salles ! Donc, le danger pour les salles de cinéma, c'est de devenir un marché de niche...

Mais il n'y a pas que les salles de cinéma qui doivent faire attention à cette nouvelle concurrence des géants du streaming : les chaines de télévision vont aussi voir leur Prime Time disparaître au fil du temps. Le pic d'audience des chaines de télévision avait déjà diminué avec la multiplication des chaines, mais le web accélère le mouvement. La meilleure preuve, c'est que le coût d'un spot TV s'est effondré au fil du temps ; ce qui veut dire que l'audience jeune a déserté ce Prime Time et que les chaines TV classiques doivent gérer une audience vieillissante.

En fait, lentement mais sûrement, la télévision glisse en 2ème division. Pourquoi ? Mais parce que les films récents sont chez Netflix, parce que les meilleures séries sont en streaming et qu'en plus on peut regarder ces séries à la queue leu leu. Bref, l'industrie du divertissement est en train de changer sous nos yeux avec notamment l'industrie des jeux vidéo qui est aussi en train de supplanter le cinéma et la musique. C'est passionnant et effrayant à la fois car les jeux vidéo, c'est juste la version moderne des pains et des jeux de la Rome antique... En termes plus brutaux, le business d'aujourd'hui se nourrit surtout d'une forme de décadence de nos sociétés.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK