Neil Young vous invite à nouveau chez lui

C’est la deuxième fois que l’artiste partage un moment unique avec ses fans avec ses "Firesides sessions".

Pour rappel, il s’agit de vidéos qu’il enregistre avec sa femme de chez lui dans le Colorado et qu’il partage sur son site "Neil Young Archives".

Si vous l’avez manquée, la première session est disponible ici.

Comme pour cette précédente édition, Neil Young a joué des titres qu’il propose rarement.

Le "mini-concert" démarre à l’extérieur avec le classique de Ian and Sylvia "Four Strong Winds", qu’il avait repris sur l’album de 1978 "Comes a Time". A l’intérieur, il joue la ballade "Birds" de l’album "After the Gold Rush" au piano avant d’aller dans la salle de bains laver ses mains et expliquer : "C’est notre sponsor ! L’eau et le savon. C’est un soap opera !"

Il interprète ensuite le titre "On The Beach", qu’il n’avait plus joué depuis 16 ans, sauf l’été dernier, pour nous, en Belgique. Les paroles "The world is turning/I hope it don’t turn away" ("Le monde change/J’espère qu’il ne s’en ira pas") n’ont sans doute jamais résonné aussi bien qu’aujourd’hui.

Il enchaîne avec les titres "Homefires" et "Words", qu’il n’a sans doute jamais joué sans son groupe. La soirée se clôture sur "Love and Only Love" de "Ragged Glory", encore un morceau qu’il n’a jamais interprété en acoustique.

La vidéo est à découvrir sur son site "Neil Young Archives".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK