Nathaniel Rateliff revient avec un nouveau titre

Nathaniel Rateliff revient avec un nouveau titre
Nathaniel Rateliff revient avec un nouveau titre - © Nicholas Hunt - Getty Images

Nathaniel Rateliff a partagé une vidéo du titre fraîchement sorti "What A Drag", extrait de son album solo.

C’est le deuxième morceau qui nous permet de découvrir un peu mieux cet LP "And It’s Still Alright", après la plage titulaire révélée le mois dernier.

La vidéo a été réalisée par Danny Clinch, qui a voulu rendre en images, l’aspect "cinématique" du son du morceau.

"And It’s Still Alright" sortira le 14 février via Stax Records. Ses collaborateurs des Night Sweats y seront présents, avec le batteur Patrick Meese qui co-produit le disque avec le batteur de Beach House, James Barone, et le guitariste Luke Mossman sur certains titres.

Nathaniel Rateliff prendra ensuite la route et passera par la Belgique, au Capitole de Gand, le 24 avril.

Après une année 2018 bien chargée (on se souvient de leur passage à TW Classic mais également dans nos studios en juin dernier) et des années de scène, le groupe est maintenant considéré comme un des meilleurs band live qui mêle parfaitement roots-rock et rythm & blues avec son dernier album "Tearing at The Seems".

Leur clip "A Little Honey" a été réalisé par Rett Rogers (qui jouait de la basse dans le groupe). On y voit les membres du groupe donner un concert au Turf Club à St. Paul, Minnesota tandis que quelques couples de personnes âgées dansent. Rateliff a expliqué au magazine Rolling Stone que ce titre était "une chanson qui parle d’amour et de désir". "Tout le monde a besoin de quelqu’un et d’amour tendre, et dans cette vidéo, nous souhaitions mettre en évidence cet amour avec des couples de tout âge. Un amour brûlant n’a pas de limite ni d’âge."

Voici quelques vidéos du passage du groupe dans nos studios en 2018 :

Grâce au projet Marigold, Nathaniel Rateliff soutient de nombreuses causes sur sa terre natale.

En 2017, quand un ami d’enfance de Nathaniel Rateliff – un charpentier avec lequel il a grandi, ainsi que le bassiste des Night Sweats, Joseph Pope- a été blessé dans un accident de travail de construction, Rateliff et Pope ont voulu l’aider.

Leur groupe était dans une vague de succès soutenue depuis deux ans, et ils se sont dit que ce serait le bon moment pour faire quelque chose.

" C’est là que nous nous sommes dit pour la première fois qu’on avait la possibilité d’aider, mais il fallait trouver comment ", explique Nathaniel.

Et la réponse n’a pas tardé : en créant le Marigold Project, fin 2017. Depuis, la Fondation a déjà distribué plus de 100.000$ à diverses associations principalement dans sa région d’origine, à Denver.

Dans les années 90, les deux hommes s’étaient déjà engagés dans des missions humanitaires. Il avait aussi travaillé plus localement avec des sans-abri.

Avec le Marigold Project, il a pu – en plus – réaliser un souhait qui lui tenait à cœur : venir en aide aux fermiers de son Missouri natal.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK