Nathaniel Rateliff en session chez lui dans le Colorado

Le chanteur a démarré le mois de mars avec une tournée pour la sortie de son album solo "And It’s Still Alright", dont nous vous avions d’ailleurs proposé une interview exclusive sur Classic 21. Et comme beaucoup d’autres artistes, il a été contraint d’annuler de nombreuses dates de concerts.

Il a donc pris le temps d’offrir une session "In My Room", un concept créé par le Rolling Stone magazine qui a déjà accueilli Brian Wilson des Beach Boys, John Fogerty et Graham Nash.

Il interprète, depuis sa maison dans le Colorado, les titres de son dernier projet solo "What a Drag", "All or Nothing" et la plage titulaire de l’album "And It’s Still Alright".

Au détour des différentes pièces qu’il nous fait découvrir, on apprend qu’il souhaite profiter de ce temps libre pour travailler dans sa nouvelle maison, et il nous souhaite "tout le meilleur" et de "rester à l’abri et en bonne santé."

"And It’s Still Allright", le nouvel album solo de Nathaniel Rateliff, est un projet très personnel, inspiré d’une part par le décès d’un ami proche du chanteur, et d’autre part, par son divorce.

Notre animatrice Fanny Gillard l’a rencontré pour évoquer sa réalisation, qui s’est déroulée dans un contexte particulier : "Tout est venu de Richard Swift qui était le producteur des 2 albums avec les Night Sweats." Ce dernier est décédé de suites d’une hépatite en 2018 en raison de ses problèmes d’addiction à l’alcool.

L’idée des deux amis était de concrétiser un projet en solo, à la même époque où Nathaniel Rateliff mettait fin à une relation de 11 ans : "les morceaux évoquaient cela [le divorce]. Puis, après l’enregistrement de l’album des Night Sweats, Richard est mort à l’âge de 41 ans. Mais je voulais quand même enregistrer cet album qu’on devait faire ensemble, alors je suis retourné dans son studio, sans lui, et j’ai commencé en mars dernier."

Il poursuit : "Une grande partie de cet album évoque le décès de Richard. J’ai essayé de ne pas trop me focaliser sur les choses négatives, mais plutôt de voir comment avancer. C’est quelque chose dont on ne parle pas suffisamment dans notre culture, cette idée de vulnérabilité, de se retourner pour affronter son côté sombre."

Cette rencontre est à découvrir dans son intégralité en vidéo ci-dessous :

L’échec de son mariage après 11 ans a également été une source d’inspiration, comme dans le titre "What A Drag", déjà dévoilé ces dernières semaines.

A ce sujet, le chanteur a expliqué, lors de sa rencontre avec Fanny Gillard, qu’il n’était pas à l’aise avec les caméras : "Je ne me considère pas comme un grand acteur. Je me sens mal à l’aise dans ce genre de situation. Mais c’était vraiment bon de collaborer avec mon ami Danny Clinch, j’étais très excité de travailler avec lui, j’espère avoir été un bon élève."

Découvrez encore quelques vidéos du passage du groupe dans nos studios en 2018.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK