Naissance d'une nouvelle interface pour les docus musicaux et concerts-films

De nombreux documentaires sont partagés depuis cette période de confinement et vous pourrez désormais profiter d’une nouvelle plateforme qui y sera consacrée.

C’est à SonyMusic Entertainment que l’on doit cette nouvelle interface The Coda Collection, qui compile documentaires musicaux et concerts-films.

Parmi les personnalités à l’origine de cette initiative, Yoko Ono et les héritiers de John Lennon, mais aussi Janie Hendrix de Experience Hendrix, l’ancien avocat du milieu Jonas Herbsman, et John McDermott, qui a réalisé pas mal de documentaires sur Hendrix. Le tout est emmené par le directeur Jim Spinello.

Le service sera lancé aux USA le 18 février via les chaînes vidéo d’Amazon Prime avec une sortie mondiale prévue plus tard dans l’année. Le coût mensuel est fixé à 4.99$.

The Coda Collection sera proposée avec une base de données de 150 items, dont Music, Money, Madness… Jimi Hendrix In Maui, The Rolling Stones On The Air, Johnny Cash At San Quentin, Miranda Lambert: Revolution Live By Candlelight, Bob Dylan’s Trouble No More, un documentaire à venir sur Dave Grohl, et des performances de Jane’s Addiction, Stone Temple Pilots et Dead & Company.

Parmi les partenaires, on note Rhino Entertainment, Concord Music, Mercury Studios, Reelin’ In The Years Productions et Creem Magazine.

Yoko Ono a déclaré à ce sujet : "John Lennon a toujours été à la pointe de la musique et de la culture. The Coda Collection sera une nouvelle manière pour les fans de se connecter d’une manière plus intense."

La société anglaise Tracks Ltd, qui récolte des souvenirs musicaux, a partagé cette semaine une lettre écrite par la tante de John Lennon.

Dans cet écrit, elle y relate une discussion par téléphone entre elle et son neveu, la nuit qui a précédé son assassinat à New-York. Il s’y disait "fou de joie" à l’idée de retourner en Angleterre, et promettait de venir la voir dès qu’il serait arrivé.

Cette missive date d’un mois après le meurtre. La lettre a été écrite par Mimi Smith en remerciement à la journaliste du Daily Express, Judith Simons, qui lui avait présenté ses condoléances.

John Lennon était proche de sa tante, qui l’avait élevé depuis son enfance à Liverpool. Il lui y achètera d’ailleurs une maison à 25.000 Livres Sterling après avoir connu la gloire.

Elle y vivra de 1965, jusqu’à son décès en 1991.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK