Muse : Les guitares de Matthew Bellamy, épisode 3

guitar story
8 images
guitar story - © Tous droits réservés

Pour conclure cette première page ''Guitar Story'' de la saison, Matthew Bellamy à la guitare n’est pas vraiment dans le sillage des guitaristes techniciens faisant étalage de leur savoir faire. En revanche, il est incontestablement réputé pour l’efficacité de ses compositions et de ses riffs hors du commun.

Pour ce faire, Matt, a toujours su bien s’équiper. Outre ses célèbres guitares Manson, Le guitariste /chanteur de Muse a aussi usé d’instruments de renom, ayants déjà fait leurs preuves sous les paluches d’illustres ''guitar héro''.

Matt "Bell’s" peut d’ailleurs aujourd’hui se targuer de posséder une très belle collection. Celle-ci comprend notamment une splendide Ampeg Dan Amstrong Plexi d’époque. Ce type d’instrument sorti en 1969 a la particularité d’avoir un corps en lucite, un matériau synthétique transparent, ainsi qu’un micro interchangeable. Cette drôle de guitare s’est déjà faite remarquée, entre autres, dans les mains de Keith Richards ou encore, Joe Perry d’Aerosmith. Celle de Matthew Bellamy n’apparait, je pense, que uniquement dans le vidéo clip de ''Supermassive Black Hole''.

Dans le reste de la collection, on peut également y relever quelques Gibson de type SG Standard, une autre avec une finition miroir voir, boule à facettes. Deux Les Paul DC Lite, une Gretsch Sparkle Jet, une Parker Fly utilisée durant le Showbiz-Tour, une Peavy EVH Wolfgang, une guitare électrique à résonateur Jay Turser, et encore bien d’autres.

A côté de cela, la musique de Muse est réputée pour inclure des nombreux effets sur les guitares de Matt et, même si il lui est arrivé dans le courant de sa carrière d’utiliser un pédal-board relativement simple, son "rig", monté en rack, est aujourd’hui devenu très complexe et varie également d’une tournée à l’autre. Ses effets les plus notables sont, comme nous l’avons déjà vu ensemble, un Phaser MXR 90 ou 100, ainsi que la célèbre "Fuzz Factroy" de chez Z.VEX, qui possède une palette de saturation très étendue.
 

Autre effet notable, et même indispensable je dirais, c’est la non moins renommée pédale "Digitech Whammy" responsable des variations de tonalité. Un effet du reste très amusant et que l’on distingue aussi dans les soli de Tom Morello, tant avec RATM qu’avec Audioslave, sur certaines lignes de guitare de The Edge avec U2, mais aussi chez David Gilmour qui s’en sert sporadiquement dans certaines de ses compositions comme par exemple, Marooned, ou encore, The Blue.

Matthew Bellamy, quant à lui, en possède plusieurs modèles, des plus anciens aux plus récents. Tous ces effets sont couplés avec différents compresseurs, d’autres pédales fuzz, et des divers éléments de delay.

Pour les amplis, on peut franchement parler d’orgie… Son rack scénique centralise différentes têtes à lampes dont, une Marshall Plexi, une autre Marshall JCM 2000, une Diezel VH4, Une Vox Classic AC 30, une Soldano Decatone, mais on peut aussi noter différents émulateurs d’amplis. Comme le tout terrain Fractal FX2 AXE-FX 2 devenu courant chez un grand nombre de guitaristes célèbres, et qui pourtant, n’ont toujours juré que par les sacro-saints amplis à lampes. C’est dire si le rendu de ce genre d’appareil est vraiment très proche de la réalité. Par le passé, le leader de Muse s’est aussi souvent servi d’un BOSS VG-8, un multi-effet qui fut longtemps la "Rolls" du genre.

Bref… le rig de notre guitariste chanteur est une véritable usine à gaz, voici une vidéo de présentation du matériel de Matthew Bellamy faite par Jason Baskin, son guitar-tech attitré :

 

 

Comme le peintre a sa palette de couleurs, tous ces outils permettent au leader de Muse de jouer les "savants fous" du son et il est sûr et certain qu’avec son génie dans le domaine, Matt Bellamy n’a pas fini de nous surprendre.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK