Mötley Crüe entouré d'un coach et d'un nutritionniste

On apprenait à la mi-novembre que Mötley Crüe était de retour et que les membres mettaient fin au contrat de cessation de tournée, activé il y a quatre ans.

Mais une tournée d'une telle envergure demande un peu de préparation, et le manager du groupe, Allen Kovac, explique que Mötley Crüe travaille dur, avec un coach et un nutritionniste, pour qu'ils soient "le plus en forme possible" sur les scènes des stades l'été prochain.

Le chanteur Vince Neil a souvent fait l'objet de railleries, notamment à cause de sa prise de poids, mais Allen Kovac précise: "Attendons de voir comment Vince chante et comment il sera physiquement quand la tournée commencera".

Les tickets seront en vente à partir de ce vendredi 20 décembre.

Les membres n’ont plus joué ensemble depuis le 31 décembre 2015, la dernière date de leur tournée d’adieu. Ils avaient d’ailleurs signé un "arrêt de tournée" juste avant cette dernière aventure qui leur interdisait d’utiliser le nom de Mötley Crüe en concert.

Nikki Sixx explique maintenant que les membres du groupe s’étaient "trop manqués" pendant les années de break, et que c’est la raison pour laquelle ils ont décidé de reprendre la route avec Def Leppard et Poison: "Sincèrement, quand nous avons fait notre "Final Tour", aucun d’entre nous ne pensait qu’il y aurait une suite. Cela faisait 35 ans qu’on jouait ensemble, dont beaucoup d’années sur la route. On n’a pas vraiment pris de temps pour nous, on était tout le temps en tournée. A la fin de l’aventure, nous sommes partis chacun de notre côté, et on avait vraiment besoin d’un break. Puis on s’est revus pour écrire le script du biopic "The Dirt", et on a passé du temps ensemble à nouveau. On a réalisé, sans vraiment parler de musique, qu’on se manquait tous. Ça nous a donné envie de repartir en studio, là où tout avait commencé pour nous. Nous avons écrit des titres, et on s’est éclatés. Puis le film est sorti, nos fans ont adoré. Et on s’est mis à parler d’une reformation, et ça venait du cœur, en toute honnêteté. Ça nous manquait de ne plus être un groupe."

La tournée de 22 dates à venir a été annoncée lors d’une conférence de presse ce 4 décembre et se fera dans des stades et ouvrira avec un show de Joan Jett, puis les performances de Mötley Crüe, Poison et Def Leppard. La production devrait commencer cette semaine, selon le batteur Tommy Lee.

Ils prévoient de laisser une belle place à la technologie sur scène pour ce "Stadium Tour" qui démarrera le 7 juillet à Miami, en Floride, et se terminera le 5 septembre à Los Angeles. Les tickets seront mis en vente le 13 décembre.

Mötley Crüe avait déjà tourné avec Poison en 2011, et Poison était parti avec Def Leppard en 2017. L’été prochain marquera la première opportunité de voir les trois groupes de hard rock ensemble.

En 2014, le bassiste Nikki Sixx expliquait au magazine qu’ils ne pourraient plus jouer "légalement". La seule parade à ce fameux contrat qu’ils avaient signé serait que les quatre membres veuillent retourner en tournée. "Mais nous savons que cela n’arrivera pas. Il y a des membres du groupe qui refusent de le faire, et vous vous adressez à l’un d’entre eux. Aucune somme ne me fera changer d’avis car je suis très fier de la manière dont cela s’est terminé."

Mötley Crüe s’inscrit donc dans la longue liste des artistes/groupes qui ont choisi de repartir en tournée malgré avoir annoncé qu’ils s’arrêtaient comme Kiss, the Who, Black Sabbath, Phil Collins, Ozzy Osbourne, Tina Turner, Cher, etc.

Mick Mars de Mötley Crüe confirme aussi la sortie d’un album solo pour l’année prochaine.

Il a travaillé sur ce projet solo en collaboration avec le producteur de Michael Wagener au Blackbird Studios à Nashville.

Dans une interview à ce propos en mars dernier, Mick Mars avait expliqué dans le podcast "Talking Metal" : "Cela fait plusieurs années que je bosse sur ce projet, que j’essaye d’en faire quelque chose de bien. Dans ma façon de voir les choses, je ne souhaite pas sortir un album juste pour sortir un album. Ça doit être bien, selon mes critères. Les gens ont envie d’écouter ma musique, ça se doit donc d’être bien. Je ne peux pas juste sortir un album comme ça, rien que pour le fait de le faire. C’est impossible pour moi. Donc ça prend du temps".


A propos de la direction artistique prise sur cet album, il a ajouté : "Dans mon jeu on retrouve pas mal d’éléments de blues, mais on ne peut pas dire que ce sera un album blues non plus. C’est plus rock assez dur, mais je n’ai pas envie d’essayer d’être plus "heavy" que le "heavy". C’est juste quelque chose, qui, je l’espère, sera un peu différent de ce qu’on entend aujourd’hui. Vous n’y trouverez pas un morceau de Mötley, ou même un morceau qui sonnerait comme un titre de Mötley, sauf en ce qui concerne la guitare. Ce sera un peu plus dur, mais pas non plus aussi dur que du ‘Ministry’ou ce genre de groupes ".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK