Morello évoque Mötley Crüe et AC/DC

Embed from Getty Images

Peut-on séparer la musique des opinions d'un groupe? C'est la question que se pose le NME à ce sujet.

Tom Morello pense en tout cas que cette séparation est possible. Il a ainsi soutenu, lors d'une interview à HardDrive Radio avec son nouveau groupe Prophets Of Rage, qu'il aime Mötley Crüe et AC/DC mais n'apprécie pas la "misogynie et l'adoration du diable" qu'ils représentent.

Le guitariste, membre de Rage Against The Machine et des super-groupes Audioslave et Prophets Of Rage, a expliqué qu'il peut apprécier le travail d'un artiste sans pour autant cautionner leurs actions ou les idées pour lesquelles ils militent. Il a notamment donné l'exemple de son ami Kid Rock qui supporte le parti Républicain et Ted Nugent, connu pour ses opinions controversées sur l'homosexualité et le racisme.

"Je suis un fan de la musique de Ted Nugent et de celle de Kid Rock et je les aime tous les deux en tant que personnes. Je les considère comme des amis. Ce sont des gens avec lesquels je ne suis peut-être pas d'accord, si nous évoquions nos points de vue, mais ils sont tous les deux de bonnes et honnêtes personnes et je suis fier d'être ami avec eux" a ainsi expliqué Tom Morello à leur propos à HardDrive Radio.

"Il n'y a certainement pas de test décisif. Il n'y en avait pas non plus avec Rage Against The Machine et il n'y en a certainement pas avec Prophets Of Rage. Vous n'avez pas besoin d'adhérer avec le message pour apprécier la chanson... Il y a une place pour chacun dans un pogo" a-t-il ajouté.

Il poursuit: "Chaque jour, quelqu'un me dit: 'J'étais attiré par votre groupe' (la plupart du temps Rage Against The Machine) 'J'ai été attiré par votre groupe à cause de son agressivité et parce que c'était du rock puissant, de la musique colérique. Et vous m'avez exposé à des idées que je n'avais jamais entendues ailleurs, et cela a changé ma vie'. J'entends cela tous les jours. Des personnes sont devenues... professeurs d'université ou bien des avocats qui défendaient les sans-abris ou militaient désormais comme anti-fascistes, en partie parce qu'on leur avait présenté une série d'idées qui n'existaient pas dans la culture dominante et parce que le groupe faisait de la bonne musique".

"Ce n'est pas une culture universitaire. J'aime Noam Chomsky [un professeur émérite de linguistique américain], mais je ne veux pas faire des pogos avec lui. Donc, le plus important, c'est de créer des disques et de jouer des concerts qui vous donnent un bon coup de pied au cul, et ensuite, tant mieux si certains de ces spectateurs adhèrent aux paroles et à l'idéologie du groupe" a-t-il attesté.

C'est ainsi que le guitariste a expliqué qu'il était "un grand fan de groupes comme Mötley Crüe et AC/DC". "Les paroles étaient super misogynes d'une part et relevaient d'une sorte d'adoration du diable de l'autre. Je n'éprouvais ni la haine des femmes ni l'adoration du diable et pourtant j'ai aimé ces groupes parce qu'ils étaient super rock'n roll".

Récemment, Daron Malakian de System Of A Down a créé la polémique en expliquant que bien qu'il n'approuvait pas les meurtres commandités par Charles Manson, il considérait ce dernier comme un "génie" pour son art et sa musique.

De son côté, Rage Against The Machine a récemment été nominé pour être introduit au Rock N' Roll Hall Of Fame avec entre autres Radiohead, Kate Bush, Depeche Mode, Bon Jovi, Judas Priest, Dire Straits, Eurythmics et Nina Simone.

Retrouvez ci-dessous l'interview complète des membres de Prophets Of Rage.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK