Milow - Silver Linings

milow
3 images
milow - © antoine binamé

Classic 21 vous propose de découvrir le nouvel album de Milow ''Silver Linings'', tout au long de la journée, ce lundi 31 mars. L'occasion également d'écouter son interview dans Lunch Around The Clock.

Milow est le pseudonyme du chanteur/compositeur belge Jonathan Vandenbroeck, qui a obtenu un succès auprès du grand public national en 2007 avec le single qui s’est classé numéro trois " You Don’t Know ". Sa reprise de "Ayo Technology" de 50 Cent a fait le tour du monde.

En toute discrétion. Milow passe désormais une grande partie de l’année à Los Angeles. Il a grandi à Wespelaar, et c’est dans le parc de Rock Werchter qu’il a commencé à rêver de son avenir. Le festival a marqué un tournant dans sa carrière. Les images de sa prestation de 2007 ont en effet convaincu son actuel manager américain.

La suite fait partie de notre histoire nationale. Milow est vite devenu un des chanteurs-compositeurs les plus populaire d’Europe. Après une longue campagne de conquêtes, il prend la direction de Los Angeles en 2011. Pas pour faire carrière en Amérique. Juste pour recharger ses batteries dans une ville baignée de soleil où il a déjà habité. Dans l’isolement, il travaille sur son album "Silver Linings" qui a été enregistré en live en studio avec quelques musiciens américains réputés et qui lui offre des possibilités infinies pour l’avenir. Ce quatrième album studio comporte 10 chansons qui ont été enregistrées à Fairfax à Los Angeles.

Silver Linings : tracklist

1 Learning How to Disappear

2 Echoes in the Dark

3 We Must Be Crazy

4 Mistaken

5 Blue Skies

6 Against the Tide

7 Wind Me Up

8 You're Still Alive in My Head

9 The Golden Hour

10 My Mother's House

Le titre : " Je voulais un titre intemporel. Et de préférence un seul mot, comme " Rumours ". Mais ça n’était pas une mince affaire. Je ne suis pas fan des albums qui portent le titre d’un des morceaux.'' indique Jonathan Vandenbroeck. '' J’ai également balayé cette option. Pour " North And South ", j’avais déjà trouvé le titre avant de terminer l’album. Le concept, les extrêmes, ces éléments se retrouvaient aussi dans les morceaux. Pour ce nouvel album, je connaissais l’émotion mais je n’arrivais pas à mettre de mots dessus. " Silver Linings " est tiré des paroles de " Wind Me Up ". " She Was The Queen Of Silver Linings ". Le personnage de cette chanson est quelqu’un qui voyait toujours le côté positif des choses, un optimiste. Mais, cette époque est à présent révolue et elle se sent un peu perdue. Cette image m’a poursuivi et correspond totalement au sentiment qui transcende l’album. Les morceaux sont teintés d’une grande mélancolie, comme à mes débuts. Avant que je ne sorte " Ayo Technology ", tout le monde pensait que j’étais un singer-songwriter sérieux et triste. Peu d’occasions m’étaient données de prouver le contraire. Peut-être lors des concerts, mais à l’époque, je ne me produisais pas beaucoup en live. " Ayo Technology " m’a énormément amusé car j’ai pu enfin montrer que je ne prenais pas toujours au sérieux. Sur " Silver Linings ", la tristesse et la joie sont en équilibre. Ces deux sentiments vont très souvent de pair. Si tu te sens mal, tu peux parfois te sentir mieux en écoutant une chanson triste. C’est une science qui ne tient pas la route. Et c’est ce qui fait que le concept de " Sliver Linings " est adéquat. Le fait que le bonheur et l’obscurité soient si proches. Le fait que tu as parfois besoin de l’un pour passer au-dessus de l’autre. Le résultat est positif. Pendant mes concerts, je fais un voyage où une place est laissée à la tristesse mais où le résultat doit être un sentiment chaleureux. C’est également le cas pour cet album. " Silver Linings " évoque énormément de choses douloureuses mais se termine par une catharsis. Ce qui me plaît également dans " Silver Linings ", c’est que personne ne peut traduire les mots littéralement mais tout le monde peut comprendre l’idée."

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK