Mick Jagger en désaccord avec Jimmy Page

Mick Jagger en désaccord avec Jimmy Page
Mick Jagger en désaccord avec Jimmy Page - © Tous droits réservés

Les Stones font beaucoup parler d’eux en ce moment, notamment avec le titre "Scarlet", présent sur la réédition de "Goats Head Soup" dont nous vous offrons d’ailleurs le coffret deluxe ici.

Une vidéo de celui-ci avec l’acteur Paul Mescal est d’ailleurs sortie un peu plus tôt ce mois.

"Scarlet" s’est aussi récemment vu réarrangé par The War On Drugs et par les Killers et Lu Cont. Mais à l’origine, il s’agit d’une collaboration avec Jimmy Page à la guitare, et on apprend aujourd’hui que Mick Jagger et le guitariste de Led Zeppelin ne sont pas d’accord quant à l’endroit où elle a été enregistrée.

Le chanteur des Stones jure qu’elle a été captée aux Olympic Studios à Londres, tandis que Jimmy Page est persuadé qu’ils ont travaillé dans la cave de Ron Wood, bien que ce dernier n’était pas dans les Stones à cette époque.

Mick Jagger explique : "J’ai parlé à Jimmy Page l’autre jour. Je lui ai dit que j’étais certain qu’on l’avait faite à l’Olympic. Et il m’a dit : "Non, non ! Je m’en souviens très bien, on l’a enregistrée dans la cave de Ronnie Wood. Et je lui ai dit que c’était étrange, car pourquoi ce dernier ne jouait-il pas dessus, alors ? Ronnie n’est pas un guitariste timide ni un bassiste ou quoi que ce soit d’autre. Et Jimmy Page a insisté : on l’aurait fait dans sa cave. Il s’en souvient très bien. Donc c’est moi, Keith et Jimmy…"

Keith Richards avait déjà donné sa version des faits : "Je me souviens que nous sommes arrivés à la fin d’une session de Led Zeppelin. Ils quittaient le studio, nous étions les suivants et je pense que Jimmy a décidé de rester."

"Nous ne prévoyions pas d’en faire un morceau. Il s’agissait simplement d’une démo, juste pour se faire une idée. Mais ça donnait finalement bien, et vous savez, avec un tel line-up, on devait l’utiliser."

Mick Jagger a aussi révélé qu’au départ, il n’était pas très motivé à ressortir des titres issus de leurs archives, les trouvant "atroces." Mais il a, depuis, changé d’avis…

L’album de 1973 est sorti en divers formats vendredi dernier, dont le quadruple CD et un box vinyle, et propose des inédits de stdio et du matériel live.

Dans ces boxes, vous trouverez dix titres bonus, dont des versions alternatives, des prises non-définitives et trois inédits complets.

Cette réédition arrive après le succès du tout nouveau morceau "Living In A Ghost Town" et leur performance remarquée sur le titre "You Can’t Always Get What You Want" en avril, lors du concert "One World : Together at Home."

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK