Megadeth : David Ellefson admet les rencontres sexuelles en ligne dans le rapport de police

David Ellefson précise certaines choses quant à l’affaire de "revanche pornographique", qui lui a coûté sa place dans le groupe Megadeth.
 
Petit rappel des faits :
 
Nous vous l’annoncions à la fin du mois dernier, le groupe de Dave Mustaine a sorti un communiqué officiel annonçant que le bassiste David Ellefson ne fait désormais plus partie de Megadeth. Cette décision a été prise par le groupe deux semaines après "l’affaire Ellefson" : des vidéos et des messages à caractère sexuel impliquant le musicien en train de se masturber ont été partagés sur Twitter par une femme qui n’est pas son épouse. David Ellefson s’était immédiatement défendu d’avoir manipulé qui que ce soit dans un but sexuel, et a fortiori, une fan mineure. Mais il avait admis avoir eu des "interactions sexuelles consenties entre adultes" avec elle.
 
Ce dernier avait ensuite pris la parole, précisant qu’il comptait bien poursuivre en justice le responsable de la fuite de la vidéo en question sur le web.

David Ellefson s’est à nouveau exprimé et a fait consigner dans le rapport de police (partagé par le magazine Rolling Stone) qu’il y a eu "quatre ou cinq rencontres de masturbation" avec cette jeune femme.

Des messages texte sexuels ont été échangés avec la jeune femme néerlandaise de 19 ans, qui a enregistré un de ces moments intimes. Comme on le sait, cette vidéo a ensuite été partagée sur le net par un de ses amis, sans le consentement du musicien.

Quelques captures d’écran explicites ont aussi circulé, menant aux rumeurs d’échanges avec une mineure, mais cela a été démenti pour l’ex-bassiste de Megadeth immédiatement.

Le département de la police de Scottsdale Police confirme qu’elle avait 19 ans au moment des faits.

David Ellefson a expliqué qu’il avait rencontré cette fan lors d’une séance de dédicaces en Hollande, après un concert et qu’ils avaient alors démarré une amitié.

"La deuxième fois que je l’ai rencontrée en personne, c’était dans le lobby d’un hôtel en Hollande et nous avons pris un café et un soda. C’était en février 2020 et il n’y a pas eu de contact physique, juste une conversation. Il n’y a d’ailleurs jamais eu de contacts réels entre nous."

Le rapport de police fait état de premiers échanges de masturbations qu’ils s’envoient l’un à l’autre en ligne à partir de "juillet ou août", en utilisant Facebook Messenger, et que c’est arrivé "quatre ou cinq fois", la dernière datant de février 2021.

Après que la vidéo a fuité sur le web, Ellefson s’est vu accusé de pédophilie et son management lui a conseillé de ne rien dire ni faire qui serait de toute manière mal interprété. Les avocats sont à présent au travail pour stopper la propagation des images en ligne et sanctionner "l’ami" de la jeune fille, qui est à l’origine du partage online.

La jeune femme s’est aussi à nouveau exprimée dans le rapport de police, expliquant qu’elle avait des remords et qu’elle acceptait de mettre un message sur son compte Instagram précisant qu’elle était "consentante pour ces échanges de sexe virtuel entre adultes."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK