Media 21 : Shazam a atteint le milliard d’utilisations par mois

C’est une des applis les plus prisée des amateurs de musique et une des plus anciennes aussi : Shazam c’est cette application qui permet de reconnaître un morceau de musique grâce à son smartphone dont le succès a été boosté depuis sa reprise par Apple.

elle qui a mis fin à cette frustration que l’on pouvait ressentir lorsqu’on entendait un morceau de musique qui vous tapait dans l’oreille mais dont on avait aucune idée du titre ou de l’interprète. Ça devait gêner pas mal de gens parce que c’est déjà en 1999 que la première version a été élaborée, bien avant le succès des smartphones. L’appli a été lancée en 2002 et Shazam a été repris en 2018 par Apple pour le montant de 400 millions de dollars, un peu plus de 335 millions d’euros.

Un investissement à rentabiliser :

Et Apple vient précisément de publier des données intéressantes. Sur son utilisation tout d’abord : un milliard de reconnaissances par mois ce qui en fait en effet l’une des applications musicales les plus populaires au monde. La progression est impressionnante puisqu’au début, il a fallu 10 ans pour atteindre le premier milliard. C’est la preuve qu’elle répond à une attente du public mais c’est aussi une bonne nouvelle pour les artistes qui peuvent ainsi se faire connaître et/ou faire découvrir leur production. C’est d’autant plus intéressant pour eux que l’appli indique le lien vers les sites de streaming, et pas seulement Apple Music pour garantir le maintien de la concurrence. Au total, 51 millions de titres uniques différents ont été reconnus.

Ça fait une belle base de données musicale :

Apple nous apprend d’ailleurs que le premier titre de l’histoire à avoir été shazamé comme on dit maintenant, c’était “Jeepster” de T. Rex. Celui qui l’a été le plus est "Dance Monkey" de la chanteuse australienne Tones and I, un morceau de 2019. J’ai vérifié, on en est à plus de 39 millions de shazams pour ce titre, puisque ce nombre figure maintenant dans l’appli. De même, on peut aussi partager ses découvertes sur les réseaux sociaux et on a accès à des vidéos, des infos sur l’artiste. Bref tout un écosystème.

Ecoutez ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK