Media 21 : Musique, non le piratage n'a pas disparu

Media 21
Media 21 - © Tous droits réservés

Voici un phénomène qui figurait à la une de l’actualité par le passé, et dont on parle beaucoup moins aujourd'hui. Il y a une dizaine d’années, la grande phobie collective de l’industrie musicale c'était : le piratage. Et pourtant, il n’a pas disparu.

Et à raison, car le téléchargement illégal a plongé ce secteur florissant dans une crise sans précédent. Le salut est venu du streaming qui a permis de faire rentrer les internautes au bercail en leur offrant un catalogue quasiment illimité, une facilité d’usage et la sécurité de plateformes officielles. C’est surtout le streaming payant qui génère des revenus même si les artistes les considèrent encore bien trop modestes. N’y aurait-il dès lors plus que les accros du piratage qui se livrent encore à cette pratique ?

Et est-elle vraiment en recul ?

C’est ce qu’a voulu savoir l’Office britannique de la Propriété Intellectuelle. Son enquête a été relayée par le site Musically.

Le pourcentage de personnes interrogées qui déclarent avoir utilisé une source de téléchargement illégal pendant les trois mois précédents était de 24% en 2016. Ils n’étaient plus que 20% un an plus tard. Nouveau recul en 2017 : 18%. Mais leur nombre a remonté d’un% un an plus tard, et à nouveau l’an dernier.

C’est un souci !

En partie. Parce ça s’inscrit dans une tendance à la hausse du piratage de film et de livres. C’est donc le signe que la pratique est bel et bien ancrée chez certains. Mais en même temps, on constate aussi que le téléchargement légal progresse chez les adeptes du piratage.

Des résultats contrastés donc, qui démontrent en tout cas que si on en parle moins, le phénomène est quand même toujours présent.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK