Media 21 : Les cassettes VHS, nostalgie et business

Allons fouiller dans les caisses qui traînent dans nos greniers à la recherche de cassettes VHS ! Figurez-vous qu’elles ont de la valeur, et pas seulement sentimentale. On ne l’avait pas vraiment vu venir, mais la cassette VHS se rappelle à notre bon souvenir.

Ce n’est pas la première fois que technologie rime avec nostalgie. Mais en plus ça peut rapporter gros. C’est en tout cas ce qu’affirme le New York Times qui rappelle que le dernier magnétoscope a été produit en 2016 par Funai Electric, une société basée à Osaka au Japon. Mais ça n’a pas enterré la cassette VHS, bien au contraire !

Elle a toujours ses fans :

Sur Instagram, le mot-clé #VHSforsale, VHS à vendre compte plus de 45.000 publications. Amateurs et professionnels s’y retrouvent avec leurs vieilles cassettes. Parfois à bas prix : 2,50 dollars soit environ 2 euros pour ''Les Dents de la Mer''. Mais 190 dollars pour le film ''Kangourou Jack'', sorti en 2003. Et sur le site Etsy, on trouve même un exemplaire en édition limitée de ''La Petite Sirène'' de Disney pour 45.000 dollars !

Qu’est-ce qui peut expliquer ce retour en grâce ?

April Bleakney, une artiste de 35 ans qui possède entre 2400 et 2500 cassettes, y voit la nostalgie de la dernière génération " analogique ", celle qui a grandi dans les années 90 sans internet, sans smartphone et sans réseaux sociaux, juste avant l’arrivée du numérique qui a tout chamboulé.

Le producteur de télévision et maître de conférences à l’université de Yale Thomas Allen Harris confirme : "Je pense que les gens sont nostalgiques de l’aura de l’époque des VHS. Toutes nos références culturelles y retrouvent ". Elles ont popularisé dans les années 80, " une période où les Américains savaient qu’ils étaient ".

Evidemment, à l’ère du streaming vidéo, tout ça fait un peu daté… 

A écoutez ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK