Media 21 : Le smartphone, plus que jamais au centre des usages numériques

Le smartphone est de loin l’appareil numérique que nous utilisons le plus. Sa suprématie a encore été renforcée par la crise sanitaire.

L’appli Coronalert qui préviendra ses utilisateurs s’ils ont été en contact avec une personne testée positive au coronavirus vient d’être lancée.

Et c’est un exemple de plus de la place qu’a désormais le smartphone dans la vie quotidienne. C’est devenu un véritable couteau suisse numérique pour le travail, les contacts, les médias, le divertissement, la musique et, on le voit, la santé. C’est ce que confirme la grande enquête internationale Digital Consumer Trends 2020. Elle a été menée par la firme de consultance Deloitte auprès de 35.150 personnes dans 22 pays sur 6 continents, dont 2000 individus en Belgique. Il apparaît que le smartphone est désormais l’appareil numérique préféré qui a pris l’avantage sur tous les autres, y compris le laptop, l’ordinateur portable.

Cette suprématie vaut dorénavant pour toutes les générations, y compris les internautes de plus de 65 ans qui préfèrent maintenant le smartphone, que ce soit pour consulter leurs comptes bancaires ou pour utiliser les réseaux sociaux. Mais le plus notable, c’est que ces tendances ont été renforcées par la crise sanitaire et son impact sur la vie quotidienne. 52% des Belges interrogés disent avoir davantage utilisé leur smartphone pendant le confinement. Ce qui fait dire à Vincent Fosty de Deloitte Belgique que "Les habitudes et les perceptions ont changé". Il reconnaît qu’il est encore un peu tôt pour savoir si ces tendances se maintiendront telles quelles mais il est clair qu’elles auront un impact à l’avenir.

Contre vents et marées, Facebook reste le réseau préféré des Belges. Près de 7 personnes interrogées sur 10 y accèdent chaque jour. Un pourcentage similaire de jeunes entre 18 et 24 ans se tourne vers Instagram, qui rappelons-le fait partie du même groupe. 6% des personnes interrogées dans notre pays se sont détournées de ce type de plateformes pour protéger leur vie privée. Enfin, un tiers des personnes sondées en Belgique pensent que la mise en place de la 5G, ce nouveau réseau de transmission de données numériques, comporte des risques pour la santé. Un facteur non négligeable.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK