Média 21 : La crise sanitaire n’a pas frappé tous les artistes de la même manière

Comme tous les ans à pareille époque, le Sunday Times vient de publier la liste des artistes le plus fortunés.

En tête du classement, on trouve Paul McCartney. Ses gains de 20 millions de livres pendant l’année écoulée ont porté sa fortune à 820 millions de livres soit environ 950 millions d’Euros. Derrière lui, on trouve U2, Lloyd-Webber connu pour ses comédies musicales, Elton John, Mick Jagger et Keith Richards. Dans le Top10, on trouve aussi les héritiers de George Harrison, Ringo Starr et Sting.

Le premier artiste de la jeune génération est 9e, c’est Ed Sheeran, 30 ans. Sa cagnotte est estimée à 220 millions de livres soit 255 millions d’euros, grâce à un gain annuel de 23 millions d’euros. Mais sinon, les grands noms de l’histoire du rock se taillent la part du lion. Et pas seulement parce qu’ils ont accumulé les bénéfices pendant de nombreuses années, mais aussi parce qu’ils ont continué à le faire malgré les conditions difficiles de ces derniers mois qui ont mis les tournées à l’arrêt. Mais comme le souligne le Sunday Times, ces musiciens, souvent aussi auteurs et compositeurs ont pu compter sur les revenus du streaming auquel ils ont fini par se convertir. Particulièrement ceux qui n’ont pas vendu leur catalogue.

En revanche, c’est beaucoup plus compliqué pour les jeunes artistes. Ceux qui ne disposent pas encore d’une discographie importante et qui comptent sur les concerts et les festivals pour vivre et se faire connaître. Sans parler de ceux qui sont tout en bas de l’échelle des revenus, tous ceux qui travaillent dans le spectacle et n’ont plus rien du tout depuis des mois. Beaucoup d’entre eux ont déjà quitté l’industrie musicale pour survivre. Y reviendront-ils quand les concerts reprendront. Ce n’est pas sûr. En tout cas, dans le domaine musical c’est clair, la crise aura accru le fossé entre les plus et les moins favorisés.

Ecoutez ici ou ci-dessous :

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK