Media 21 : 65% des abonnés à un service de streaming musical partagent leurs identifiants

C’est un secret de polichinelle : de nombreux abonnés à un service de streaming partagent leurs identifiants avec d’autres personnes et une récente étude révèle l’ampleur du phénomène qui a aussi un coût important pour les plateformes.

Une majorité des abonnés à une plateforme de streaming partage ses informations d’identification avec des personnes qui n’y ont normalement pas droit. C’est ce qui ressort d’une enquête commandée par RedPoint, une société spécialisée dans la protection des marques en ligne. Les chiffres sont impressionnants : 70% des utilisateurs d’un service de vidéo et 65% des membres d’une plateforme musicale donnent accès à leur compte à des tiers. Pour les jeux en ligne, c’est 59%, pour le partage de logiciels, 52%. On parle bien ici de personnes extérieures au ménage ou à la famille qui sont autorisés à bénéficier de l’abonnement selon la formule choisie.

C’est donc bien une pratique contraire aux conditions d’utilisation des plateformes :

En effet, même si ce partage est gratuit, en faveur d’amis ou de personnes en colocation par exemple, ce qui c’est loin d’être toujours le cas. Le plus souvent, il y a une contribution financière. Mais 58% de ceux qui utilisent les identifiants d’un abonné les ont achetés en ligne : via des messages directs sur les réseaux sociaux, sur e-Bay tout simplement ou encore sur des messageries cryptées comme Telegram ou Signal. Deux tiers des personnes interrogées indiquent qu’elles sont prêtes à partager leurs identifiants à l’avenir, soit contre rétribution, soit en répartissant le montant d’un abonnement.

Et ça ne fait pas les affaires des plateformes de streaming :

C’est moins que l’on puisse dire. Au début, elles ont plus ou moins fermé les yeux. Apres tout, ça leur faisait de la pub. Mais avec l’ampleur prise par le phénomène, la concurrence qui est devenue féroce, la pression des artistes qui réclament une juste rétribution, on peut s’attendre à une réaction beaucoup plus vigoureuse. Selon des estimations, le manque à gagner rien que pour les plateformes de streaming vidéo pourrait largement dépasser les 10 milliards d’Euros en 2024.

Ecoutez ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK