Media 21 : 500 volontaires pour tester de nouvelles mesures sanitaires lors d'un concert à Barcelone

C’est un concert très particulier qui s’est déroulé à Barcelone il y a quelques jours, 500 personnes y ont pris part sans distanciation sociale pour tester la faisabilité de concerts sécurisésIls ne sont pas les seuls, mais les musiciens sont particulièrement fragilisés par les mesures de confinement.

Professionnellement, artistiquement et aussi psychologiquement, la suspension des concerts est un prix à payer très lourd – et contesté – dans la lutte contre la pandémie. Nous avons déjà fait écho ici à des manifestations qu’ils ont organisées. C’est une action un peu différente qui a été menée il y a quelques jours à l’initiative de Fondation de lutte contre les maladies infectieuses de Barcelone. Un millier d’habitants de la ville, tous volontaires, ont été invités à se rassembler devant la célèbre salle Apolo. Ils ont dû passer un test de dépistage antigénique. 500 personnes choisies au hasard ont été admises dans la salle pour assister à un concert. Les 500 autres ont été renvoyées chez elles.

Un concert expérience en quelque sorte :

" Ce n’est pas une fête, c’est une expérience scientifique ", c’est ce qu’a déclaré Boris Revollo, le virologue responsable de l’opération. Les 500 participants qui y ont assisté ont dû utiliser du gel hydroalcoolique et porter un masque FFP2, celui porté par le personnel soignant. Mais en revanche, ils n’ont pas dû respecter la distanciation sociale de manière à se rapprocher le plus possible des conditions dans lesquelles se déroulent normalement les concerts.

Les deux groupes de 500 personnes seront ensuite à nouveau testés, ceux qui ont assisté au concert et ceux qui sont restés chez eux. En comparant leurs résultats lors de ce deuxième test avec ceux du premier, il sera possible de déterminer si les tests et les mesures de protection ont été efficaces ou non.

Le but, c’est de permettre d’organiser à nouveau des concerts en toute sécurité !

Et pas seulement des concerts. Toujours selon Boris Revollo " Ces tests pourraient être utiles dans tous les types d’événements. Des manifestations culturelles aux congrès d’affaires en passant par les événements sportifs ". Ce dispositif, s’il est validé, pourrait donc permette d’assouplir les mesures sanitaires jusqu’à la généralisation d’un vaccin. A suivre donc.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK