McCartney: une comédie musicale

McCartney : une comédie musicale
2 images
McCartney : une comédie musicale - © Mike Coppola - AFP

Paul McCartney travaille à l’adaptation en comédie musicale de "It’s a Wonderful Life".

C’est lui qui s’occupe de l’écriture des titres depuis l’an dernier, avec l’aide de l’auteur Lee Hall et du producteur britannique Bill Kenwright. Lee Hall – qui a écrit le scénario de Rocketman – co-écrit les paroles avec McCartney.

"Ecrire une comédie musicale n’est pas quelque chose que je tenais forcément à faire", explique Paul McCartney. "Mais Bill et moi avons rencontré Lee Hall, et en discutant, j’ai réalisé que cela pourrait être chouette et amusant. "It’s a Wonderful Life" est une histoire universelle dans laquelle chacun peut se retrouver."

Selon le New York Post, Bill Kenwright a pensé immédiatement à McCartney quand il s’est vu accorder les droits Paramount, et a contacté l’ex-Beatle en 2016. Deux ans plus tard, McCartney lui envoyait le titre d’ouverture, une démo "incroyable" d’après le producteur. Dans celle-ci, McCartney incarnait tous les personnages et s’essayait même à la comédie. 10 titres sont maintenant prêts, avec "un nombre spectaculaire de chansons qui se terminent avec enthousiasme [ce qui me fait penser] aux "Na Na Na Na Na Na Na Na" de "Hey Jude"."

Variety signale que la production devrait être lancée à la fin de 2020 au Royaume-Uni, puis passer à Broadway.

Paul McCartney a invité Ringo Starr lors de son show de Los Angeles le week-end dernier.

Il s’est installé à la batterie et ils ont joué ensemble deux versions longues d’"Helter Skelter" et de "Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band" des Beatles.

Ce concert, donné au Dodger stadium de Los Angeles, était le dernier de la série de dates de la tournée Nord-Américaine de Sir Paul McCartney. Les deux hommes étaient heureux de se retrouver, se serrant dans les bras et se disant "I love you man" l’un à l’autre.

Ringo a ensuite jeté ses baguettes dans la foule et alors qu’il quittait la scène après les deux morceaux, le public du LA Dodgers a repris à l’unisson sa phrase "peace and love".

Joe Walsh a aussi fait une apparition pendant le concert, dans une version nostalgique du titre "Abbey Road" qui faisait plutôt penser à "The End". A la fin du morceau, McCartney a d’ailleurs précisé qu’il n’avait pas l’intention de prendre sa retraite ou de s’arrêter : "Adieu à vous tous, les gars. Adieu à l’Amérique. Il ne reste qu’une seule chose à dire : on se voit la prochaine fois !".

C’est aussi dans le cadre de cette tournée que Steven Tyler d’Aerosmith a rejoint Paul McCartney sur scène pour interpréter “Helter Skelter”.

C’était le 28 juin dernier à la T-Mobile Arena de Las Vegas, dans le Nevada, que les musiciens ont repris ensemble ce classique des Beatles.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK