Main Stage : Les Arènes de Nîmes

Les Arènes de Nîmes sont un amphithéâtre romain construit vers la fin du 1er siècle PCN dans le Gard. Depuis toujours elles ont accueilli des divertissements pour la population romaine. Lors des Grandes Invasions, 4 siècles plus tard elles servent de refuge fortifié à la population, puis deviennent au Moyen Âge jusqu’au 19e siècle un quartier avec ses rues et ses boutiques. Et enfin en 1863 le lieu est reconverti en arène, retour aux sources en somme. Aujourd’hui, on y organise chaque année une vingtaine de corridas et des manifestations culturelles comme de reconstitutions historiques.

Mais ce qui nous intéresse ce sont bien sûr les concerts: le Nîmes International Jazz Festival est la première manifestation a y prendre ses quartiers durant une douzaine d’années de 1976 à 1988, avec la participation de musiciens légendaires, Miles Davis, Charlie Mingus, Dizzy Gillespie, Michel Petrucciani, Ray Charles et bien d’autres.

Il faut rappeler qu'entre la fin des années 1980 et le début des années 2000, les arènes étaient recouvertes en hiver d'un toit démontable translucide, surnommée la bulle, permettant la tenue de sports disputés en salle. Le monument a ainsi accueilli en 1991, 1992 et 1999, la Coupe Davis.

Tina Turner y a également fait une apparition remarquée en 1986 lors de la tournée de son album ''Break Every Rule''. Depuis 1997, énormément d’artistes internationaux comme Santana, Depeche Mode se sont produits lors du Festival de Nîmes. Et parmi eux Rammstein, qui a immortalisé le moment sur un DVD appelé ''Völkerball'', en 2005. Il y reviendra pour 3 nuits consécutives lors de leur "Festivals Summer Tour 2017" ou encore Metallica en juillet 2009, avec un DVD appelé "Français pour une Nuit". D’autres artistes ont rempli ce lieu séculaire de musique lors des chaudes soirées estivales comme The Cure, Bowie, Bob Dylan, Stevie Wonder… Notons que pour l’été 2021, Gorillaz, Foo Fighters, Nightwish et Kiss devraient investir les lieux.

Plus anecdotique le monument a été utilisé comme lieu de spectacle : en effet en 2006, l’émission culte Intervilles y faisait escale pour la Télévision.

Dernier concert en date, en septembre dernier, en pleine crise sanitaire, le trompettiste de jazz Ibrahim Maalouf y donne un concert sans public.

Revenons sur le 2e album live de Dire Straits "On the Night" enregistré à Rotterdam mais aussi à Nîmes en mai 1992 lors de la tournée de l’album ''On Every Street''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK