Main Stage : Le Vieux Saint-Job

Vous souvenez-vous club New Wave ucclois, le Klacic, qui avait marqué toute une génération avec notamment le passage de Cure en décembre 1979, ainsi que les prestations de Bauhaus, OMD ou du tout jeune groupe U2, devant une centaine de personnes en octobre 1980. A 300 mètres de là, se tenait un autre lieu lui aussi mythique pour les amateurs de rock et de punk. Le Vieux Saint-Job (aujourd’hui Relais St-Job) arrière-salle de restaurant tout à fait ordinaire, où le 17 janvier 1978, Talking Heads et XTC ont marqué la vie culturelle bruxelloise.

Ce lieu, en quelques mois d’existence a vu se produire des artistes folks comme le britannique John Martyn ou de groupes pop comme les Néerlandais de Gruppo Sportivo mais aussi des groupes punk, par exemple The Adverts, groupe anglais fan des Sex Pistols.

En effet, dès 1977, les groupes britanniques et américains prennent d’assaut les petites et grandes salles de la capitale. En mai de la même année les Damned et les Ramones se produisent à l’auditoire Janson de l’ULB. Les Sex Pistols y sont prévus le 26 juin, mais ils n’y viendront finalement pas.

D’autres lieux sont prisés par les punks belges : cette fois les Gémeaux, discothèque du Boulevard du Souverain qui, qui deviendra le Canotier, et qui accueillera plus tard de nombreux artistes dont les B52’s et Simple Minds. Citons aussi le Rockin' Club, situé sous la salle de Forest National : le premier groupe punk belge à y jouer est Hubble Bubble, qui avait pour batteur Roger Jouret mieux connu sous son nom de scène Plastic Bertrand.

Mais revenons au Vieux Saint Job qui accueille, en mars 1978, Le First Belgian Punk Contest. On y retrouvait des groupes locaux comme Les Mad Virgins, Chainsaw, X-Pulsion, les Tueurs de la lune de Miel, Raxola… Il existe d’ailleurs une compilation des groupes qui ont participé à l’événement intitulé Everything is shit Punk in Brussels de 1977 à 1979.

Nous n’avons malheureusement pas de captation live du rendez-vous historique fixé Le 17 janvier 1978 par Talking Heads et XTC. Dans l’organisation de ce concert qui reste mythique on retrouve les tout jeunes Gilles Verlant, et Philippe Kopp encore étudiant à l’époque qui en fera son métier et se retrouvera beaucoup plus tard au sein de Live Nation.

Talking Heads filmé et enregistré en live 6 ans par Johnatan Demme pour un documentaire intitulé ''Stop Making Sense''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK