Main Stage : Le théâtre 140

Le Théâtre 140 est une salle de spectacle bruxelloise fondée en 1963 à Schaerbeek qui compte quasiment 600 places assise.

Derrière ce théâtre, une personnalité culturelle de haut vol, Jo Dekmine qui n’en était pas à son coup d’essai En 1955, déjà, il lançait La Tour de Babel sur la Grand-Place à Bruxelles où se sont produits Vian, Ferré. Ensuite L’Os à Moelle 5 ans plus tard, où il programme toujours de la chanson française mais aussi du jazz avec des artistes : Bobby Jaspar, Dexter Gordon…

Quand en 1962 on lui confie la destinée de cette grande salle de spectacle situé au no 140 de l’avenue Plasky, elle est encore en cours de construction, et prévue pour n’être utilisée par la paroisse voisine, quelques jours par an. Avec l’aide de son frère, d’amis il fonde l’association "Spectacles d’Aujourd’hui", préférant ce terme plus concret à celui de "contemporain". Cette association couvrira durant 50 ans les saisons de ce théâtre réputé pour son caractère progressiste, décalé et éclectique.

Il y fait venir Serge Gainsbourg en 1964, puis le pianiste Thelonious Monk, Lionel Hampton, Barbara, le "140" accueille dès sa première saison un mélange – osé pour l’époque – de Cool jazz et Free jazz, de chanteurs, de théâtre et de danse dite contemporaine.

Au cours des années 1970, Jo Dekmine aimait à dire " le Théâtre 140 est une baraque de foire ! ", en référence à cette volonté d’ouverture et de différence par rapport au paysage théâtral classique, jugez plutôt se sont succédés sur scène : le Living Theatre de Julian Beck, les chorégraphies de Pina Bausch, le théâtre de Peter Brook, où les spectacles de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker.

Les concerts de rock bien sûr étaient organisés en nombre : Black Sabbath (en 1970), Pink Floyd (en 1967, 68 et 69) , Franck Zappa, Yes, The Soft Machine, Barclay James Harvest, Queen, John Lee Hooker, , The Kinks, William Sheller, Blondie, Johnny Rotten et son groupe Public Image Limited, BB King, Eicher.

C’est au travers de sa programmation que Jo Dekmine a développé un message axé sur la défense des libertés et le droit à la différence. D’ailleurs le vendredi 23 avril, vers 22h. alors que la troupe new yorkaise "Play-House of the Ridiculous" termine la représentation de "Cock Strong", un nombre important de policiers, envahit la salle et force le public à l’évacuer avec une violence injustifiée. Le directeur du 140 et celui de la troupe américaine seront jugés pour outrages aux mœurs par des actions qui blessent la pudeur. Sérieuse entrave à la liberté d’expression dans le monde culturel…

En septembre 2015, après 53 saisons bien remplies, Jo Dekmine passe le relais à sa collaboratrice Astrid Van Impe, actuelle directrice. Il s’éteindra 2 ans plus tard fin septembre 2017.

Je voudrais pour terminer cette séquence revenir à un habitué du 140 : William Sheller. Le pianiste chanteur pour l’anecdote a commencé à se produire en piano-solo un par accident. En effet lors d’une tournée en 1982 à la suite d’une altercation entre ses musiciens et les douaniers belges, ceux-ci bloquèrent à la frontière le camion contenant le matériel et les instruments. Ce jour-là, le chanteur dut assurer seul un concert en direct à la RTBF en clôture du festival Franc’amour de La Louvière. Un exercice qu’il renouvellera souvent par la suite. Là c’est accompagné qu’on va le retrouver lors d’une tournée avec le quatuor belge Halvenalf. Une série de concerts qui avait commencé en 1984 à l’Olympia et par la suite au 140.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK