Main Stage : Le Rainbow Theatre à Londres

Lors de son ouverture en 1930, le Finsbury Park Astoria était l’un des plus grands cinémas du monde. Situé sur un site insulaire à Londres, ce lieu sera utilisé pour le 7e art jusqu’en septembre 1971, date à laquelle il sera définitivement consacré à la musique live – bien que plusieurs concerts de rock aient été organisés dans le courant des années 1960.

L’architecture de cette salle est assez unique : un foyer mauresque avec une fontaine qui conduit à un auditorium rappelant un village andalou éclairé de nuit, et qui compte près de 3000 sièges. Dans les années 60 le bâtiment est devenu l’un des principaux lieux concert de la capitale anglaise. Plusieurs représentations du fameux Beatles Christmas Show se sont déroulées du 24 décembre 1963 au 11 janvier 1964.

C’est aussi dans ce théâtre, sur le titre "Fire", que Jimi Hendrix a brûlé une guitare pour la première fois, avec la complicité de son manager Chas Chandler (Animals) et d’un journaliste du NME. Il enflamma sa Fender Stratocaster le 31 mars 1967, lors de la soirée d’ouverture de la tournée des Walker Brothers et de Cat Stevens.

L’Astoria ou l’Odéon Astoria fut renommé le Rainbow Theatre le 4 novembre 1971, lorsque The Who y a exécuté son premier concert dans ce lieu nouvellement nommé. La chanson "Long Live Rock" fait d’ailleurs référence à ce théâtre.

Frank Zappa, Genesis, Pink Floyd, James Brown, Bowie, Queen, Clapton, The king Crimson, plus tard, The Ramones, Thin Lizzy, Iron Maiden ont joué et parfois enregistré leurs prestations au Rainbow.

Des films occasionnels ont été projetés, la première mondiale du film de Leonard Cohen ''Bird on a Wire'' le 5 juillet 1974, et ''Paul McCartney’s Wings'', qui était le dernier film à être projeté au Rainbow Theatre, le 10 août 1979. La salle aurait dû accueillir la première de ''Pink Floyd à Pompéi''le 25 novembre 1972 mais la représentation a été annulée à la dernière minute pour des questions de droits et d’autorisations.

Après sa prestation de Deep Purple 30 juin 1972 au Rainbow Theatre, le groupe figurera dans le prestigieux Guinness book des Records. Non pas comme le meilleur groupe du monde ou celui qui a vendu le plus d’albums mais comme "le groupe le plus bruyant de la planète". En effet, le volume enregistré dépassait les 117 décibels, ce qui causa un malaise chez 3 spectateurs plantés devant les diffuseurs. En 1977, The Clash sont en plein ''White Riot tour'', les spectateurs sont déchaînés : bilan 200 sièges sont arrachés et jetés à travers la salle.

Bob Marley & the Wailers y ont joué en juin 1977, dans le cadre de l ''Exodus Tour''. Dernier spectacle de la tournée sorti sous le nom ''Bob Marley and the Wailers Live ! '' au Rainbow. Notons que Le 12 juin 2020, ce concert a été diffusé sur Youtube en direct dans le monde entier afin de collecter des fonds pour soutenir les victimes de la pandémie du Covid-19. Le lieu ferma en 1981 laissé quasi à l’abandon pendant 14 ans puis racheté par une église pentecôtiste brésilienne qui y fit de grandes transformations mais plus de concerts. Il y eut aussi la captation du premier album live du groupe Foreigner enregistré en 1978 à la fin de leur tournée au Rainbow.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK