Main Stage : Le Fillmore East de New York

Le Fillmore, voilà un nom qui résonne aux oreilles des amateurs de rock. Un nom qui sent bon le psychédélisme et la contre-culture. Nous avions déjà évoqué le club de San Francisco, emblème des 60’s sur la côte ouest. C’est sur son alter ego New Yorkais, le Fillmore East, que nous nous arrêtons. Fondé par le même entrepreneur de spectacle, Bill Graham, natif de Big Apple, cet ancien théâtre yiddish d’une capacité de 2600 places n’a absolument rien à envier à son homologue californien : il est baptisé "The Church of Rock and Roll". Graham investit ce bâtiment complètement délabré et c’est Cream qui inaugure le futur Fillmore, qui s’appelle encore le Village Theater, nous sommes en septembre 1967.

Tout commence réellement le 8 mars 1968 par le concert d’ouverture de Janis Joplin et son groupe Big Brother and the Holding Company. Puis 2 semaines plus tard, The Doors, pour 4 concerts classés parmi les 10 meilleures prestations du groupe selon les spécialistes. Malheureusement, il existe peu de traces de ce moment magique. Jim Morrison déchaîné initie l’un des premiers Stage Diving, il se jette dans le public qui le porte à bras-le-corps dans toute la salle. Quand il ne monte pas aux rideaux pour se laisser tomber dans la foule. Comme à San Francisco, le côté psyché est assuré par les performances du Joshuah Light show qui expérimente toute sorte d’effets spéciaux visuels.

Des dizaines d’artistes ont enregistré des albums live au Fillmore East. C’est le cas de Joe Cocker avec sa troupe éphémère Mad Dogs and the Englishmen pour un concert qui donnera un film et l’album que vous connaissez en mars 1970. Notons aussi les live de The Allman Brothers, Neil Young, Frank Zappa, Grateful Dead, The Jefferson Airplane, Miles Davis et beaucoup d’autres…

Malheureusement, l’aventure fut de courte durée… En raison de la forte croissance de l’industrie du concert, exploitant de plus grand espaces comme des stades ou des arènes, Graham a fermé le Fillmore East après seulement trois ans. Le dernier concert, uniquement sur invitation, a eu lieu le 27 juin 1971 avec The Allman Brothers Band, Albert King et des invités surprise comme Edgar Winter, The Beach Boys et Country Joe McDonald. Mais la musique live a continué à résonner dans cet auditorium de East Village, plusieurs promoteurs se sont succédé entre 1972 et 1980 avec des prestations de Foghat, New York Dolls, Chuck Berry ou encore le Steve Miller band. Mais la mayonnaise ne prend pas et l’ancien Fillmore devient une boîte de nuit pendant une dizaine d’années. A l’heure actuelle, à l’instar du CBGB, plus aucun stigmate de cette salle mythique : le bâtiment est occupé par une banque d’investissement. Il y eut également à la grande époque du Fillmore East l’enregistrement de l’album live the Band of Gipsys capté le 1er janvier 1970 et un titre signé par le batteur du groupe Buddy Miles, Jimi Hendrix ''Changes''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK