Main Stage : Le Fillmore de San Francisco, en passant par New York

Remonter le temps et traversons l’atlantique destination la Californie, à San Francisco pour y découvrir le Fillmore. Le bâtiment construit en 1912 était au départ un lieu conçu pour la danse jusqu’en 1936 où il est devenu une patinoire. Dès 1954, Charles Sullivan, un des plus riches hommes d’affaires afro-américains de San Francisco, a commencé à y faire jouer des groupes et décidé de nommer la salle The Fillmore Auditorium. 11 ans plus tard Sullivan louera sa salle au promoteur de concerts Bill Graham pour une représentation théâtrale, un show qui sera le début d’une série de concerts qui donneront à la salle ses lettres de noblesse.

A la fin du mois de mai 1966, The Velvet Underground et Nico jouent au Fillmore ou plutôt constituent un élément de la performance avant-gardiste d’Andy Warhol intitulée ''Exploding Plastic Inevitable''. Leur ingénieur de lumière, Danny Williams, pionnier de la pratique du light show dans la musique rock, utilise des stroboscopes, des diapositives et des projections de films sur scène. Si le Velvet n’a pas convaincu, Danny Williams sera rappelé par Graham pour améliorer les éclairages scéniques de son auditorium.

Au milieu des années 1960, le Fillmore devient le centre de la musique psychédélique et de la contre-culture en général, de nombreux artistes y ont été révélés comme le Steve Miller Band, Jefferson Airplane, Santana et The Grateful Dead qui y fera plus de 50 dates entre 1965 à 1969.

Puis des artistes confirmés The Doors, Hendrix, Zappa… Sans oublier les groupes britanniques The Who, Cream et Pink Floyd. Outre le rock, Graham a également présenté des artistes de soul et de jazz entre autres, Miles Davis, Aretha Franklin et Otis Redding.

L’été 1968, le quartier se dégrade et la salle devient trop exiguë, Graham déménage le Fillmore et rebaptise le Carroussel Ballroom en Fillmore West. En effet, le promoteur ouvre la même année une salle dans sa ville natale New York, sur la côte est, The Fillmore East. Le succès est au rendez-vous pourtant Graham fermera les 2 salles en 1971 alors que les groupes s’y pressent pour y jouer.

Au début des années 80, le Fillmore réintègre son adresse initiale et devient The Elite Club. Le promoteur punk Paul Rat y invite Bad Religion, Black Flag, les Dead Kennedys. Mais la véritable réouverture du club a lieu beaucoup plus tard, le 27 avril 1994 avec le groupe The Smashing Pumpkins jouant un concert surprise et Primus qui assura la nuit suivante.

De Brian Setzer à Sonic Youth en passant par Chris Isaak. Le Fillmore est redevenu un point central de la culture à San Francisco. Tom Petty et les Heartbreakers, y ont joué 27 fois au total. Il est encore très prisé à l’heure actuelle puisque The Cold War Kids y jouaient mercredi dernier et Tom Morello la semaine précédente. Je vous propose de revenir à l’année 1969 où Jimi Hendrix est passé par la côte ouest mais c’est à NY qu’il a enregistré son ''Live at The Fillmore East''.

Notez que ce 22 novembre 2019 sort "Songs For Groovy Children : The Fillmore East Concerts", un nouveau box qui rassemble quatre concerts historiques d’Hendrix au Fillmore East de New-York.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK