Main Stage : La plaine de Werchter

Direction notre plat pays pour parler d’un des plus grands festivals au monde qui d’habitude se tient en ce moment, nous sommes juste à côté d’un petit village de 3000 âmes à 10 kilomètres de Leuven, c’est de Werchter dont on parle, plaine où est né le 13 juillet 1975 l’ancêtre du festival Rock Werchter.

Il s’appelait à l’époque le ''Rock&Blues festival'' et rassemblait des groupes belges quelque peu oubliés aujourd’hui : Kandahar, Banzai, et le bluesman Big Bill Krakkebaas. Rappelons pour l’anecdote que le roadie de Big Bill n’était autre que Monsieur Paul, futur bassiste de Triggerfinger, présent sur la scène principale de Rock Werchter de nombreuses années plus tard. La particularité de ce festival c’est qu’il était organisé à deux endroits distants de près de 150 kilomètres, se jouant d’abord le samedi à Torhout (Bruges) et le lendemain avec la même programmation à Werchter. La formule "Torhout-Werchter" durera jusqu’en 1999. Pourquoi ce doublé ? Tout simplement pour répartir les coûts des groupes et puis il est plus intéressant pour un artiste étranger de faire 2 dates dans le même pays. En 1978, d’ailleurs, c’est la première fois que l’affiche compte 2 bands américains : Joan Jett and the Runaways et les Talking Heads ont conquis un public de 8000 personnes. En 1982, le line up est clairement international, entre Jackson Browne, U2 et Mink Deville, Allez Allez est le seul groupe belge à l’affiche. Au milieu des années 80, la seule plaine de Werchter accueille désormais 60.000 spectateurs.

 

En 1991 Iggy Pop incite le public à lancer des bouteilles en plastique sur scène. Quelques heures plus tard, quand Sting joue ''Message in a Bottle'', c’est le commencement de la fin. Les secouristes ont du pain sur la planche. Ils s’occupent de nez cassés et de légères commotions cérébrales. Conséquence : les bouteilles en plastique sont désormais interdites dans l’enceinte du festival. L’année suivante le festival 'booke' deux groupes américains émergents les Red Hot Chili Peppers en exclusivité européenne ainsi que Pearl Jam contraint d’annuler et remplacé en dernières minutes par Smashing Pumpkins. Elvis Costello, Neil Young, The Cure, Radiohead, Metallica… Tous les grands du rock ont foulé les plaines de Torhout et Werchter.

En 1996, le festival passe à 2 jours, puis 3 jours en 2000 et 4 jours depuis 2003. Vous le savez, il existe aussi une édition "TW Classic" se déroulant après l’édition principale, et rassemblant sur une soirée divers groupes rock confirmés. Les éditions Rock Werchter 2003, 2005, 2006, 2007, 2012, et 2014 ont gagné l’Arthur Award, trophée qui récompense le meilleur festival mondial.

Le groupe Elbow, que nous allons écouter ce soir, a ses habitudes dans ce festival. Pour preuve, ils s’y produiront pour la septième fois le 27 juin prochain. 2011 : Elbow, en live, avec ''Lippy kids''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK