Main Stage : L'Hollywood Bowl de Los Angeles

Je vous invite à traverser l’atlantique et à nous rendre dans ''la Mecque'' du cinéma pour y découvrir l’Hollywood Bowl, un espace de concert situé en plein air dont la caractéristique principale est sa scène surmontée d’une immense coque formée d’arcs successifs pouvant accueillir tout un orchestre et surtout renvoyer le son vers le public dans le but d’améliorer l’acoustique naturelle du lieu.

Si les concerts, essentiellement classiques, ont commencé dans les années 20 avec notamment l’orchestre philharmonique de Los Angeles, il faudra attendre 1929 pour avoir une scène couverte permanente. L’espace actuel peut accueillir 17.500 spectateurs. Situé, vous l’aurez compris, sur les hauteurs d’Hollywood, il est le plus grand théâtre naturel des États-Unis.

En 1946, Frank Sinatra est le premier artiste grand public à se produire au Hollywood Bowl. En dépit de la polémique que cela crée, l’Hollywood Bowl accueille à partir de là les artistes qui ne sont pas issus du monde de la musique classique. Dix ans plus tard le lieu s’ouvre au jazz avec le concert archi sold out d’Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Art Tatum et du Trio d’Oscar Peterson qui constitue le premier concert de jazz enregistré dans les lieux.

En août 1958, Duane Eddy est le premier artiste de rock à se produire à l’Hollywood Bowl. Quelques années plus tard les Beatles remplissent le site pour 3 concerts en 1964 et 1965. Alors que l’annonce du concert n’est faite que dans un seul journal, le premier show sera sold out en moins de 3 heures. Le live ne sortira que 12 ans plus tard, en 1977. George Martin, leur producteur, expliquait à l’époque qu’il n’avait pas été facile d’enregistrer ces concerts car les Beatles n’ayant pas de retours, ne s’entendaient pas chanter, et les cris permanents de 17.000 jeunes filles auraient pu couvrir le bruit d’un avion. Ce concert a été réédité en septembre 2016 lors de la sortie du documentaire de Ron Howard ''Eight Days A Week'', consacré aux débuts des Beatles.

Bob Dylan, Sonny and cher, Jimi Hendrix, les Stones, The Animals ont aussi investi les lieux.

En juillet 1968, la performance des Doors sera immortalisée et sortira 20 ans plus sous le titre The Doors at the Hollywood Bowl. Le groupe reviendra 4 ans plus tard, en septembre 1972 en tête d’affiche avec Franck Zappa et Tim Buckley mais évidemment sans Jim Morrison, décédé 1 an plus tôt. Ray Manzarek dédicacera ''Light My Fire'' à Jimbo en promettant que Jim sera de retour sur scène l’année prochaine, un trait d’humour pour le moins étrange…

Août 1970, Deep Purple est le premier groupe de rock à jouer avec un orchestre philharmonique au Hollywood Bowl. De nombreuses projections de film avec musique live sont proposées régulièrement. Logique quand on se trouve dans la ville du cinéma. Pour l’anecdote, en 1979, le premier Playboy Jazz Festival est inauguré pour fêter les 25 ans du magazine, il aura encore lieu en juillet de cette année.

Les 21, 22 et 25 septembre 2017, Tom Petty and the Heartbreakers terminent à Los Angeles leur tournée mondiale fêtant les 40 ans de carrière du groupe. Difficile de se dire en voyant les images du concert que c’est le dernier show de l’artiste qui décédera quelques jours plus tard un 2 octobre.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK