Main Stage : L'AB à Bruxelles

on stage
on stage - © FILIP DE SMET - BELGA

En plein du cœur de Bruxelles la salle de concert a eu sa première heure de gloire à la Belle Epoque début 20e siècle sous le nom du ''Vieux Düsseldorf'' puis, plus tard, ''Bruxelles-Kermesse'' avant de s’appeler dans les années 30 l' '''Ancienne Belgique''. Derrière ce projet la famille Mathonet qui ouvrira plus tard d’autres Anciennes Belgique à Liège, Gand et Anvers qui ne feront malheureusement pas long feu.

Mais revenons au boulevard Anspach. Après guerre Trenet, Bécaud, Aznavour, Brassens, Piaf, Adamo, s’y produisent. Le nom de Brel figurera aussi plusieurs fois à l’affiche. L’ambiance est familiale et bon enfant. Dans la salle recouverte de velours rouge, on mange, on boit, on profite du spectacle.

En 1954, Bruno Coquatrix – qui avait travaillé à l’AB – prend la direction de l’Olympia, à Paris. Coquatrix et Mathonet deviennent associés. L’AB est frappée de plein fouet par vague des ''yé-yé'', dans les années soixante, Claude François et Johnny Hallyday attireront un public plus jeune.

Mais après l’incendie de l’Innovation (1967), l’immeuble de l’AB doit se mettre aux nouvelles normes de sécurité. Un très lourd investissement qui aura raison de l’établissement. Le lieu dépérit, jusqu’à l’arrivée de Paul Ambach, musicien bluesman et promoteur de concerts, fait jouer à l’AB une pléiade de grands artistes : Herbie Hancock Golden Earring, Lou Reed, Kraftwerk, The Clash et Bowie. Ce jusqu’en 1979, année durant laquelle la communauté flamande héritera de la gestion de la salle. L’AB a en effet fêté ses 40 ans en septembre dernier.

Le 16 juin 1978, Suicide (en première partie d’Elvis Costello) se fait huer, dans une performance enregistrée sous le titre "23 Minutes Over Brussels". En 1982, The Cure termine son concert par une jam, les membres du groupe échangent leurs instruments et interprètent ''The Cure are Dead'', un morceau expérimental chaotique peu apprécié par le public. A la fin de cette tournée le bassiste Simon Gallup quittera le groupe. En 1999, Iggy Pop a donné un concert enregistré en DVD sous le titre ''Live at the Avenue B'' (le DVD était inclus avec son anthologie A Million In Prizes sorti en 2005). En janvier 2010, Le groupe de métal belge Channel Zero y célèbre sa reformation Ces concerts rassemblés sur le Live at the Ancienne Belgique.

Et enfin DEUS a joué une série de live pour les 20 ans de leur 3e album ''The Ideal Crash'' en mai dernier. Un concert diffusé d’ailleurs sur Classic 21. Un anniversaire fêté dignement puisque la salle a été sols out 8 soirs d’affilée.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK