Main Stage : Central Park

Traverser l’atlantique et se poser à New York pour parler d’un espace vert devenu mythique : Central Park, le premier grand parc public à avoir été aménagé dans une ville américaine. D’une superficie de 3,4 km2, cet espace de verdure avec ses lacs artificiels a été créé de toutes pièces pour répondre à une demande de la population.

En effet, quand la ville de New York a commencé à s’étendre vers le nord de l’île de Manhattan au XIXe siècle, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer la création d’un espace de verdure, à l’image du bois de Boulogne à Paris ou de Hyde Park à Londres. Cet espace fut donc créé en 1857 sur un terrain qui à l’époque était recouvert de marécages, parsemé de gros rochers et occupé par de nombreux squatteurs, élevant chèvres, cochons et moutons… 15 ans de dur labeur ont été nécessaire à la création de ce qui allait devenir le poumon vert de Manhattan : 25,000 arbres plantés, 9,000 bancs et 36 petits ponts soigneusement choisis.

Le nouveau parc devint l’un des centres d’activités et de loisirs favori des New-Yorkais. Le zoo de Central Park ouvrit ses portes en 1864 (il est d’ailleurs le plus ancien du pays). Quelques années plus tard, le Metropolitan Museum of Art s’installa à l’est du parc. Le lieu est aussi le théâtre de nombreux concerts, tout d’abord classiques, comme chaque été avec l’orchestre philharmonique de New York ainsi que le Metropolitan Opera.

Dès 1967, des concerts rock et pop y sont organisés en période estivale grâce au soutien d’une marque de bière new yorkaise, la Rheingold, qui a créé le ''Schaeffer Music Festival''. Celui se tenait à l’emplacement de la patinoire au sud du parc. La première année, le festival proposait des live sur 2 jours avec une affiche qui comptait quelques groupes dont The Jimi Hendrix Experience et The Young Rascals. Mais l’année suivante, le festival s’étendit sur plus de 30 soirées, de la fin du mois de juin et la fin du mois d’août. Toutes les grandes stars y sont passées de Nina Simone à Frank Zappa en passant par Billy Joël, Miles Davis, Bob Marley ou encore Jeff Beck. New York avait son festival d’été. Celui-ci perdura jusqu’en 1976 à Central Park pour continuer, l’année suivante, dans un autre lieu soutenu par un autre sponsor, non alcoolisé cette fois… En 1973, Carole King y fit un concert gratuit devant plus de 100.000 personnes.

Le 13 septembre 1980, Elton John a été le premier artiste à donner un concert réunissant près de 400.000 personnes. Il reprit sur scène la chanson ''Imagine'' de John Lennon qui malheureusement sera assassiné non loin de là 3 mois plus tard. Quand on pense à un grand concert gratuit, il est difficile de passer à côté des retrouvailles scéniques de Simon et Garfunkel devant plus de 500.000 personnes le 19 septembre 1981. Cette prestation a été immortalisée sur un disque sorti l’année suivante.

C’est également dans ce parc que le chanteur de country Garth Brooks s’est produit le 7 août 1997 devant un public de près d’un million de fans, concert par ailleurs retransmis par la chaîne HBO et suivi par plus de 14 millions de téléspectateurs.

Il y eut également The Dave Matthews Band en live devant 120.000 personnes en septembre 2003, marquant à quelques années près les 150 ans d’existence de Central Park avec ''Cortez the Killer''.

Mais c’est une dame, Sheryl Crow, qui en septembre 1999 décide d’investir Central Park avec quelques amis comme Stevie Nicks, Keith Richards, Eric Clapton, pour un concert de duos.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK