Les guitares de John Lennon, épisode 5

guitar story
7 images
guitar story - © Tous droits réservés

Parmi toutes les guitares recensées dans la collection de John Lennon, il est bien entendu des modèles plus emblématiques que d’autres. Ainsi, nous avons pu voir ensemble que les Rickenbacker ont eu une importance décisive dans la construction du son des Beatles mais aussi que, Lennon et son comparse George Harrison, ont plusieurs fois eu des modèles communs. C’est notamment ce que je vous expliquais avec les Gibson J-160 E Sunburst, mais cela s’est produit aussi à d’autres reprises.

Par exemple, en 1964, avec des Ramirez A-1, des guitares acoustiques de types espagnoles, également appelées " modèle Segovia " que George et John auraient vraisemblablement acheté en même temps mais aussi, et là c’est plus cocasse, avec des guitares russes. En effet, en 1965, avec la renommée de Fab Four ayant traversé les rideaux de fer bien avant qu’ils ne chantent " Back In The U.S.S.R. ", l’ambassade soviétique de Londres offrit à chacun des membres du groupe une guitare acoustique de fabrication russe montées avec des cordes en nylon. Fussent-elles une tentative d’opération publicitaire avec une arrière-pensée politique à l’attention de l’occident et d’un régime qui se voulait " dans le vent " ? Allez savoir. Ces guitares étaient aussi prétendues " waterproof " et auraient probablement été plus utiles en tant que rames car, leur piètre qualité à fait qu’elles n’ont jamais été utilisées, contrairement à ce que pouvait prétendre une photo prise en studio lors des sessions de ''Day Tripper'' et de ''Rubber Soul''.

Plus sérieusement, autre "doublon" dans les guitares de John Lennon et de George Harrison, ce sont deux Fender Stratocaster Sonic Blue de 1961. C’est au cours des sessions de "Help !" que John et George confièrent le soin d’acheter deux Stratocasters identiques à Mal Evans, leur Road-Manager. Deux guitares que Brian Epstein accepta de payer à la condition qu’elles soient toutes les deux semblables. C’est finalement à Grimwoods dans le Kent que Evans dénicha ces deux Strats. John Lennon se servit de la sienne sur ''Nowhere Man'' et plus tard sur l’album ''Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band''.

En marge de cela, bine d’autres instruments ont encore fait partie de l’équipement de John Lennon, dont quelques guitares spéciales sur lesquelles je reviendrai probablement un jour mais, dans la série des guitares devenues emblématique, impossible de faire abstraction de l’Epiphone E 230 TD Casino de 1965, une sorte de reproduction de la ES-335, mais avec une paire de micros P-90, et fabriqué sous licence Gibson. Cette Epiphone Casino est, au fil du temps, devenue "La guitare de Get Back". La première fois que John se servit de cette guitare c’est en 1966 pour les sessions de l’album ''Revolver'', mais aussi en live pour les rencontres annuelles du magasine New Musical Express à Wembley. Elle fut aussi la guitare principale de Lennon durant les tournées de cette année-là, et notamment pour le concert du Shea Stadium.

L’année suivante, en 1967, comme Paul McCartney et George Harrison avaient peint leur guitare avec des couleurs psychédéliques, John peint également l’arrière de la sienne, corps et manche, en gris et blanc. Ensuite, vers le milieu de l’année 1968, il la fit entièrement décaper et retira le "pick-guard". C’est sous cet aspect qu’elle figure dans la vidéo de ''Revolution'', dans le ''Live Peace In Toronto'', dans le ''Rock ‘N Roll Circus'', et surtout, lors du célèbre ''Roof Top'', ce concert donné sur le toit d’Apple, le 30 janvier, il y a donc presque 51 ans.

Trois versions de ''Get Back'' y furent enregistrées, et c’est tout naturellement avec l’une d’elles que je vous propose de refermer cette série, deux jours après être rentré dans la quarantième année qui nous sépare de la disparition brutale de propagateur d’amour et de paix, de ce poète musicien de génie avec ses petites lunettes rondes et qui, pourtant au départ, pensait ne jamais pouvoir arriver à enchaîner deux accords.

 

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK