Les guitares de John Lennon, épisode 3

guitar story
6 images
guitar story - © JIJI PRESS - AFP

Même si les débuts de John Lennon à la guitare furent assez laborieux, il n’avait pourtant pas à rougir de ses capacités, bien qu’elles furent souvent mises au second plan derrière son statut de poète chanteur et de coleader des Beatles. Néanmoins, soliste efficace, admirateur de Chuck Berry, Lennon aimait les guitares et disposait d’une séduisante collection faite d’instruments de caractère.

Et là, malgré les très connues Rickenbacker sur lesquelles nous reviendrons, il est une marque qui nous ramène aussi indéniablement aux ''Fab Four'', il s’agit de l’enseigne allemande Höfner. Cette marque, qui estampille la célèbre basse/violon de Paul Mc Cartney, était tout naturellement celle face laquelle nos quatre musiciens se retrouvèrent lors de leur 'résidence' à Hambourg à la fin des années 50. Même si le précité Paul Mc Cartney avait un jour laissé sous-entendre que John Lennon et George Harrison avaient tous deux acheté une Höfner Club 40 électrique à Hambourg, une photo datant de l’automne 59, plusieurs mois, donc avant leur premier voyage dans cette ville allemande, montre Lennon jouant l’une de ces Club 40 au Casbah Club de Liverpool.

Apparemment, la fameuse Gallotone Champion des débuts, pourtant garantie incassable, avait pas mal souffert et, la veille du concert au Casbah Club, John fit une véritable campagne de harcèlement envers sa tante Mimi, allant jusqu’à la supplier de l’accompagner au Music Shop Essy de Liverpool. Mimi Smith, qui avait pourtant résisté à lui offrir sa première six-cordes, fini par céder et lui offrit les 17 £ qui manquaient sur les 30 que coûtait la Höfner Club 40. John joua de cette guitare durant une bonne année avant de la prêter à Paul Mc Cartney qui inversa les cordes et s’en servit le temps de s’offrir une guitare à son tour. Qu’est-elle devenue aujourd’hui ? Difficile de le savoir. Peut-être enfouie dans les trésors d’un grenier quelque part à Hambourg.

Pour remplacer la Club 40, John s’offrit ensuite une Rickenbacker 325 Capri de 1958 lors du tout premier voyage des Beatles en Allemagne. Un choix qui lui fut dicté, figurez-vous, par quelqu’un connaît bien chez nous en Belgique puisqu’il s’agit de Toots Thielmans. En effet, c’est après avoir vu notre célèbre jazzman belge avec une Rickenbacker sur une pochette de disque que Lennon fixa son choix sur sa toute première ''Rick''.

John l'a choisie en finition naturelle avec une plaque de protection dorée mais la fit customiser, en 1960 chez Essy à Liverpool, en y faisant ajouter un vibrato Bigsby, ainsi qu’un nouveau chevalet, et des nouveaux potentiomètres. Par la suite, il fit déconnecter le micro central et, en septembre 1962, il la fit repeindre en noir. Cette ''six-cordes'' fut largement mise à contribution sur scène et en studio, et c’est aussi avec elle que Lennon se produisit, avec les Beatles, lors de leur premier ''Ed Sulivan Show''. C’est d’ailleurs lors d’une de ces émissions, en 1964, que cette guitare fit sa dernière apparition en public avant d’être tout doucement mise à l’écart.

 

 

Néanmoins, elle fut remise en état, avec sa finition naturelle, par un luthier New-yorkais en 1972 et servit encore, paraît-il, lors des sessions d’enregistrement de l’album Double Fantasy. Ensuite cette guitare, que l’on se doute inestimable, fut exposée un temps au Lennon Museum à Saitama au Japon. Aujourd’hui elle est devenue la propriété de Sean Lennon alors que John, en 1964, se fit acquéreur d’une seconde Rickenbacker, mais aussi une Gibson acoustique, c’est que nous verrons dans le prochain épisode.

Voici cette Rickenbacker 325 Capri aux bras de John Lennon, lors du Ed Sulivan Show en 1964, avec ''I Want To Hold Your Hand''.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK