Les guitares de Jimmy Page, épisode 3

guitar story
4 images
guitar story - © Tous droits réservés

Je continue de vous emmener dans l’univers des guitares de Jimmy Page. Nous sommes toujours dans la première moitié des années 60 et à cette époque, les studios d’enregistrement avaient un besoin urgent de guitaristes de sessions.

Les "Teenagers", nouvelle classe d’âge inventée par les enfants du "Baby Boom", voulaient avoir leur mode de vie, et surtout s’amuser ! Tout cela se vérifiait avec les vêtements, les scooters, les mobylettes, les magazines et bien-sûr les disques de rock n roll et de blues que les radios passaient en boucle. Et "Little Jimmy", comme on le surnommait, participa activement à la bande musicale de ces douces années de joie et d’insouciance.

Durant ces années d’or, on peut franchement dire que le travail en studio ne manquait pas, un labeur néanmoins ingrat car il était rare que les noms des musiciens de studios soient crédités sur les pochettes de disques.

Et puis en 1965, Eric Clapton, trouvant inadmissible l’orientation musicale trop "Pop" que prirent les Yardbirds, profita de ce désaccord pour quitter le groupe. Comme successeurs le "God" pensa naturellement à "Little Jimmy", dont les jams partagées ensemble en avaient fait des amis. Néanmoins celui-ci finira par décliner la proposition et suggéra son pote Jeff Beck. Beck en fut extrêmement touché, si bien qu’en guise de remerciement il fit cadeau à Jimmy d’une Fender Télécaster blanche 59 qui lui servait de remplaçante en cas de panne de sa célèbre Esquire.

On retrace l’histoire de cette Télé à partir de John Owen, collègue de Jeff Beck au sein des Deltones, qui acheta cette guitare pour 107£ en 1961. Lorsque Jimmy Page la reçut en cadeau, Jeff Beck avait déjà changé le pick-guard blanc d’origine par un noir. Elle fut utilisée telle quelle jusqu’en 1967 où les débuts du psychédélisme incitèrent "Little Jimmy" à lui faire subir quelques modifs esthétiques dans cet esprit. Dans un premier temps, ce "relooking" se résumait à quatre paires de petits disques miroirs collés sur le corps de l’instrument. Peut de temps après, exit les miroirs et dans la foulée, exit la peinture. Jimmy bien inspiré décora le corps de l’instrument en y peignant différents motifs verts, jaunes, rouges et en changeant une nouvelle fois le pick-guard par une plaque métallique. Sa célèbre " Dragon " était née. Cet instrument, aujourd’hui légendaire, fut la guitare principale de Jimmy Page lorsqu’il rejoignit à son tour les Yardbirds mais également durant la première année d’existence de Led Zeppelin.

C’est cette guitare que l’on entend sur la quasi totalité du premier album du dirigeable ainsi que sur une partie du second. Je vous propose de refermer ce troisième épisode avec un extrait de "Led Zeppelin I" où les rugissements de cette Télé "Dragon" sont absolument enivrants, voici ''Communication Breakdown'' :

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK