Les guitares de Jake Kiszka, Greta Van Fleet

Cela fait plus ou moins un an qu'une toute jeune formation, avec le single "Highway Tune", laissait croire à un grand nombre de fans que Robert Plant, Jimmy Page et John Paul Jones, avaient rempilé pour une de ces fameuses reformations tant désirées, tant demandées, et tout autant démenties par les intéressés. La surprise fut donc totale lorsque l’on découvrit que ce titre, aux sonorités "zeppliniènes" était le fruit d’une bande de gamins, originaire de Frankenmuth dans le Michigan, dont les âges oscillent entre 18 et 22 ans. 

Depuis, Greta Van Fleet a véritablement prit l’allure d’un raz de marée qui est en train de submerger la planète "rock" toute entière. Prenons une petite bouffée d’hélium, et partons enquêter sur les instruments de Jake Kiszka, le six cordiste de Greta Van Fleet. Jake Kiszka, avoue sans retenue que dans la petite ville de Frankenmuth, lui et ses frères n’avaient pas vraiment l’embarras du choix, juste l’embarras, quant à leurs distractions. Du reste, ces dernières consistaient souvent à se retrouver les uns chez les autres pour mater des films, et tenter d’en rejouer les bandes originales avec leurs instruments.

 

C’est de son père que Jake Kiszka tiens son gout pour la guitare et parmi les "jouets" de la maison il y avait donc, la guitare de papa mais aussi, sa collection de disques. Ainsi on peut donc dire que notre jeune guitariste compte parmi ses "professeurs" des légendes comme, Bob Dylan, Wilson Pickett, Elmore james, ou encore, Duane Allman. Difficile de trouver mieux ! Depuis, Jake est tout naturellement devenu le "riffeur" attitré de Greta Van Fleet et parmi les différentes guitares dont il se sert, son modèle favori est sans discussions la Gibson SG.

Deux exemplaires des ces guitares à cornes son recensées dans la collection de Jake. La première, une SG de 1961 ( 1961 est l'année de lancement de la SG qui s'appelait encore Les Paul à l'époque ) et la seconde, une réédition d’un modèle de 1962 que lui a realise le Custom Shop de Gibson.  En juin dernier, Jake Kiszka expliquait au site guitarist.com :
 

“J'ai joué sur beaucoup de guitares différentes et beaucoup de vieilles guitares, mais ma SG de 1961 a tellement de caractère qu'elle est toujours celle que je préfère. L'électronique est d'origine et parfois c'est un peu comme si tu devais lutter contre car elle peut produire quelques bruits indésirables. C'est presque comme si tu étais engagé dans une discussion avec cette guitare. Mais je l'ai tellement usée et mise à l'épreuve que j'ai besoin de la soulager en concert en alternant avec la '62 reissue.”

Jake Kiska joue aussi beaucoup en slide et là, on retrouve l’influence de Duane Allman avec différents accordages en “open-tuning”. Jake en aurait mème créé un, sur base d’un open de Sol. Pour ce faire, il se sert, entre autres, d’un instrument très original bâti à partir du corps d’une Fender Stratocatser sur laquelle il a monté des micros de lap-steel. En référence à Ry Cooder, à qui l’on doit notamment le fabuleux titre “Paris-Texas” pour le film du mème nom, Jake l’a baptise “Coordercaster”. Pour les parties acoustiques on retrouve à nouveau Gibson avec modèle J-45 dont je n’ai malheureusement pas trouvé l’année de fabrication.

Enfin, pour ce qui est des effets et amplis, notre jeune guitariste se branche dans un nombre réduit de pedales comprenant uniquement, un booster “Range Lord” de chez Jext Telez, un constructeur de Détroit, deux révèrbes Holy Grail “Nano” de chez Electro Harmonix, et un accordeur chromatique TU-3 de chez Boss. Le signal s’engouffre ensuite dans un Marshall Astoria Custom CME, lui-même branché dans un box 4X12. Une configuration simple et diablement efficace comme cela s’entend sur le premier album, et comme vous pourrez vous en rendre compte également lors de la venue de Greta Van Fleet à Lotto Arena d’Anvers le 28 février prochain.

En attendant, je vous propose de refermer cet épisode avec un extrait de ''Anthem Of The Peaceful Army'', voici ''When The Curtain Falls''. 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK