Les Grammy Awards, critiqués, évoluent

Véritable institution, les Grammy Awards annoncent des changements conséquents pour le futur.

Ces récompenses décernées chaque année aux meilleurs artistes, producteurs et techniciens de l’industrie musicale américaine depuis 1958 étaient régies auparavant par un comité secret de présélection lors d’un processus opaque très critiqué par les artistes, qui est désormais dissous. Les accusations portaient majoritairement sur des conflits d’intérêts, qu’ils soient financiers, familiaux ou créatifs.

Les contestations ne datent pas d’hier : en 1995 la polémique commença après l’attribution de l’album de l’année au crooner Tony Bennett alors qu’aucun album rap n’avait été récompensé. L’institution fût dès lors taxée d’être trop conservatrice et totalement dépassée.

Dans un souci de transparence, les votes seront désormais confiés aux 11.000 membres de la Recording Academy et le nombre de catégories sera réduit à 86, nombre qui accueillera en 2022 la musique latino-américaine et les musiques du monde.

La dernière cérémonie, retardée cette année en raison du coronavirus a eu lieu en mars dernier, la prochaine est annoncée le lundi 31 janvier 2022 au Staples Center, et sera retransmise en direct par CBS et Paramount +.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK