Les Beatles et la trépanation

Les Beatles et la trépanation
Les Beatles et la trépanation - © Tous droits réservés

Paul McCartney s'est souvenu de l'époque où Lennon lui avait proposé de percer un trou dans son crâne.

Apparemment, Lennon voulait expérimenter "l'art ancien de la trépanation".

Cette acte trouve ses racines 6500 ans av. J.-C. et était effectué pour de nombreuses raisons, comme par exemple évacuer les mauvais esprits, traiter des problèmes de santé tels que les migraines et les soucis de santé mentale, ou bien encore relâcher la pression du cerveau.

Selon Paul McCartney, John Lennon se serait intéressé à cette pratique dans les 60's. "John était un peu fou," a-t-il expliqué au magazine GQ. "On l'a tous lu. "L'art ancien de la trépanation", ce qui lui conférait un peu plus de valeur comme ce qui était ancien devait être bien".

Il ajoute: "Tout ce que vous aviez à faire, c'était de percer un trou dans votre crâne et cela évacuait la pression. Bien, c'est tout à fait sensé. 'Bon, John, pourquoi n'essayes-tu pas d'abord puis on verra ce que ça donne?'"

Quand on lui a demandé si John lui avait vraiment proposé de faire cela, McCartney a répondu: "oui, mais c'est ça qui était bien entre John et moi, j'ai dit non. Et il savait bien que si je disais non, c'était non et que je n'avais pas peur de ne pas paraître cool parce que je refusais."

"Et je n'avais même pas besoin de lui dire qu'il était fou, ce n'était pas nécessaire. Mais 'non, je ne vais pas me faire trépaner, merci beaucoup. Je n'ai juste pas envie de le faire'".

Le journaliste a poursuivi en demandant à McCartney ce que Lennon aurait fait s'il avait dit oui: "Qui sait," a-t-il répondu. "Je ne pense pas. Je ne pense pas qu'il était vraiment sérieux. Il l'a dit, mais il disait plein de conneries du genre."

Entre temps, l'artiste de 76 ans vient de dévoiler le clip de son nouveau single "Fuh You", qui figure sur son dernier album "Egypt Station".

Embed from Getty Images
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK