Les Beatles avaient refusé une fortune pour se reformer

Ringo Starr s’est remémoré la reformation avortée des Beatles en 1973.

Dans un nouvel article du New Yorker , on lit qu’à l’époque, John Lennon venait de rompre avec Yoko Ono et que Paul McCartney était venu à Los Angeles pour lui rendre visite.

Suite à ce temps passé ensemble, dont deux passages en studio avec Stevie Wonder et Henry Nillsson, des rumeurs de reformation avaient démarré. Et Ringo Starr confirme qu’une importante somme d’argent leur avait été proposée pour un concert de retrouvailles, avec même un spectacle de catch d’un homme luttant contre un requin en première partie.

" Nous nous sommes appelés et nous avons tous dit non. Nous avions déjà pris nos chemins respectifs ", explique Ringo Starr.

De son côté, Paul McCartney est revenu hier sur la rupture la plus célèbre de l’histoire de la musique rock il y a plus de 50 ans. Pendant de nombreuses années, beaucoup ont en effet cru qu’il était à l’origine de la séparation des Beatles, après qu’il a affirmé dans une interview en 1970 que l’aventure Beatles était terminée. Et c’est dans une série d’interviews à la BBC, This Cultural Life, qu’il dément ces allégations.

Cette série d’interview sera diffusée sur la chaîne Radio 4 de la BBC dès le 23 octobre, suivie de son livre The Lyrics, qui explicitera les paroles de 154 titres qu’il a écrits au cours de sa carrière en solo, avec les Wings ou encore avec les Beatles et sortira le 2 novembre.

Le documentaire Get Back réalisé par Peter Jackson, arrivera lui en trois parties les 25, 26 et 27 novembre prochain en streaming.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK