Les artistes assurent leur concert... de chez eux!

Jean-Louis Aubert
Jean-Louis Aubert - © XAVIER LEOTY - AFP

Les réponses créatives à l'interdiction de concerts suite au confinement actuel se multiplient. Alors que les Italiens se donnent chaque jour rendez-vous sur leur balcon et terrasse pour chanter ensemble, d'autres groupes proposent d'assurer leur concert sans public et d'en partager le résultat en ligne.

C'est le cas par exemple de Fleddy Melculy, invités de l'émission de Classic 21 Metal la semaine dernière qui ont maintenu leur release party, mais sans présence de public, ou de Dropkick Murphys qui annonce un concert dans la même formule ce 17 mars pour la Saint Patrick. 

Marka a, lui aussi, le week-end dernier, choisi de jouer seul, dans son salon pour ensuite partager le résultat de ce moment sur les réseaux sociaux.

C'était aussi le cas du guitariste verviétois Jacques Stotzem, qui a proposé un livestream ce 24 mars :

Une belle manière de protéger les fans, comme le souhaitent aussi The Killers, et qui rejoint l'initiative "Together, at home" dont le début a été donné avec Chris Martin de Coldplay ce lundi et qui sera suivi par John Legend.

D'autres artistes se sont approprié l'idée et c'est dans cet esprit que dimanche soir, Jean-Louis Aubert a passé une heure trente en toute intimité avec ses fans... mais chacun chez soi:

Début décembreJean-Louis Aubert avait partagé un moment unique avec quelques auditeurs privilégiés dans la salle du Tambour au Delta à Namur

A cette occasion, il a évoqué et interprété quelques titres de son nouvel album "Refuge", mais il s'est également souvenu de quelques anecdotes lorsque son groupe, Telephone, a joué en première partie des Rolling Stones à l'Hippodrome d'Auteuil en juin 1982. 

Le groupe français se faisait évidemment une joie de jouer là ce soir, mais avait tout de même demandé à passer en tout premier, avant J.Geils Band et George Thorogood. Jean-Louis Aubert a expliqué hier à Eric Laforge qu'en démarrant le concert devant 50.000 personnes, le batteur, Richard Kolinka, avait renversé de l'eau par terre alors que la scène était en pente. Aubert, qui a voulu saluer la foule, s'est approché du micro mais, le câble de sa guitare étant trop court, il n'a pu l'atteindre. Résultat: un sol glissant, un câble trop court, Jean-Louis Aubert tombe à terre. Il explique: "Richard a essayé de rattraper l'ampli qui tombait à cause du câble, Richard est tombé, Louis a essayé de rattraper Richard, et nous voilà tous à terre, le premier groupe de Français avant les Stones!"

Jean-Louis Aubert avait déjà expliqué, dans une autre interview, que, peu de temps avant, il s'était rendu à Glasgow pour rencontrer les Stones et discuter de cette première partie. Il raconte que Telephone voulait faire la fine bouche et se faire désirer un peu, alors qu'ils mourraient tous d'envie de se produire en première partie des Stones. Mick Jagger l'avait alors surnommé sa "petite bombe humaine". 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK