Les albums solo de Mick Jagger remasterisés

Les albums solo de Mick Jagger remasterisés
2 images
Les albums solo de Mick Jagger remasterisés - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Quatre albums solo de Mick Jagger vont ressortir le mois prochain.

"She’s The Boss" de 1985, "Primitive Cool" de 1987, "Wandering Spirit" de 1993 et "Goddess In The Doorway" de 2001 paraîtront en vinyle 180gr le 6 décembre.

Les albums solo du frontman des Rolling Stones ont été remasterisés depuis les bandes analogiques transférées par l’ingénieur du son Miles Showell des Studios Abbey Road à Londres.

"She’s The Boss" avait été initialement enregistré au Compass Point aux Bahamas, produit par Mick Jagger, Bill Laswell et Nile Rodgers, et accueillait Jeff Beck, Pete Townshend et Herbie Hancock.

"Primitive Cool" présentait les singles "Let’s Work" et "Party Doll".

"Wandering Spirit" était produit par le célèbre Rick Rubin, avec en guests :Lenny Kravitz, Courtney Pine, Benmont Tench, Billy Preston et le bassiste des Red Hot Chili Peppers, Flea.

Pour "Goddess In The Doorway" Mick Jagger s’était à nouveau associé avec Lenny Kravitz et Pete Townshend, et Bono de U2 apparaissait sur le morceau Joy.

Déjà un beau cadeau de Noël en perspective !

Un nouveau documentaire sur la vie de Ronnie Wood sortira au cinéma en Angleterre le mois prochain. Et pour vous en donner un aperçu, une bande-annonce vient d’être dévoilée.

"Ronnie Wood : Somebody Up There Likes Me", retrace la vie du guitariste de son enfance dans l’Angleterre d’après-guerre, en passant par ses groupes comme le Jeff Beck Group, les Faces et les Rolling Stones. Il traite aussi de cette époque où il avait dû se battre contre ses addictions et l’abus de drogues.

Ce documentaire a été réalisé par Mike Figgis, connu pour son film "Leaving Las Vegas," récompensé d’un Academy Award en 1995. On y retrouve des interviews de Keith Richards, Mick Jagger, Rod Stewart, Charlie Watts et Ron Wood lui-même.

"J’ai été aux mains du destin toute ma vie," explique-t-il dans le trailer à voir ci-dessous, "et j’étais au bon endroit au bon moment."

Selon les critiques, le film ne manque pas d’évoquer ses addictions, comme l’alcoolisme. "Si vous parlez à quelqu’un de sobre, vous parlez à une vraie personne," explique sa femme Sally dans la bande-annonce. "Je préfère cette vraie personne."

Des témoignages de ses collègues à propos de son rôle déterminant au sein des Stones figureront également dans ce projet. "Ce groupe fonctionne avec deux guitares," explique Keith Richards. "Et leurs propriétaires sont très importants."

Ron Wood a passé l’année à donner des concerts dans des stades de foot aux Etats-Unis avec les Rolling Stones. Il sortira aussi un LP en hommage à Chuck Berry mi novembre. Pour l’occasion, il donnera quelques concerts de reprises de son idole en Angleterre.

Dans ce documentaire, Ronnie Wood se souvient de l’époque où il avait toujours avec lui un bec bunsen pour fumer de la cocaïne.

Il explique : "J’avais complètement perdu le contrôle et il m’a fallu trois ans pour en être quitte. J’adorais cette crasse, j’en emmenais partout, je pensais qu’il n’y avait pas mieux. J’en prenais dans les fêtes et je conseillais à tout le monde d’essayer. J’avais tout le matériel avec moi, les pipes, un grand bec bunsen, tout ce qu’il fallait… et les gens me prenaient pour un fou, mais j’adorais ça."

Évoquant sa sobriété dans le documentaire, le guitariste des Faces explique : "C’est difficile, parce qu’une fois que vous en êtes débarrassé, vous vous dites 'allez, c’est bon, je suis clean, je peux en reprendre juste une fois'".

"Et c’est la plus grande des erreurs, parce que vous ne pouvez pas en prendre 'une seule fois'. Sans doute que j’aime trop ça, ce qui est vrai aussi pour d’autres choses, comme la musique, mais l’alcool et les drogues, j’adore ça."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK