Les 50 ans du Live at Leeds des Who

Les 50 ans du Live at Leeds des Who
Les 50 ans du Live at Leeds des Who - © Tous droits réservés

Le "Live At Leeds" est considéré non seulement comme l’un des meilleurs albums du groupe mais c’est aussi l’un des plus grands albums live de l’histoire du rock. Enregistré à l’Université de Leeds le 14 février 1970, il fait partie de ces albums à posséder absolument.

Ce samedi 23 mai dans Classic 21 Live, nous vous invitons d'ailleurs, pour les 50 ans de sa sortie, à revivre les meilleurs moments de ce live mythique.

Reprises de grands classiques

Le 23 mai 1970, les Who sortent le premier album live de leur carrière (et quel album) : le célèbre " Live at Leeds ". Considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs albums rock enregistré en public, ce " Live at Leeds " a été enregistré le 14 février 1970 à l’Université de Leeds en Angleterre.

Sur cet album, les Who – en grande forme – interprètent des versions explosives de leurs titres : "Substitute", "My Generation" et "Magic Bus" mais en profitent aussi pour livrer quelques reprises particulièrement bien senties.

La reprise du "Young Man Blues" de Mose Allison ouvre l’album en force. Un titre repris par les Foo Fighters aujourd’hui sur scène, inspirés par cette reprise des Who.

Autre reprise, c’est celle de Johnny Kid & The Pirates et son " Shakin’All Over ", un titre repris par un nombre incroyable de musiciens tels que Cliff Richard, les Beach Boys, Van Morrison ou encore Wanda Jackson.

Mais la "cover" la plus mémorable est celle du Summertime Blues d’Eddie Cochran, grand classique du rock’n’roll qui prend ici la forme d’une véritable claque musicale.

Les Who sont au sommet de leur art, le jeu y est puissant, dynamique, agressif et survolté. A cette époque, les Who sont – sur scène – de sérieux concurrents de Led Zeppelin.

À la suite de Tommy…

Après avoir sorti l’album "Tommy" en mai 1969, les Who embarquent dans une très importante tournée mondiale pour assurer la promo de cet "opéra-rock".

Pour terminer cette grande tournée, le groupe rentre à la maison – en Angleterre – à la fin de l’année 69. Les Who enregistrent alors ces derniers concerts britanniques en vue de la sortie d’un album live.

Mais les musiciens, après cette tournée remplie de succès mais particulièrement fatigante, n’ont plus envie de se concentrer sur l’écoute d’heures d’enregistrements publics pour compiler un album live. On raconte même, que, pour éviter que ces bandes circulent en pirate (sous forme de "bootlegs"), l’entourage du groupe va décider de brûler celles-ci.

A la suite, les Who prennent une pause bien méritée de quelques semaines. Mais, l’idée de l’enregistrement d’un album live ne va pas tarder à resurgir.

Deux concerts des Who sont donc ajoutés à la tournée au début de l’année 1970. Il s’agit d’un concert le 14 février à l’université de Leeds et d’un autre show, le lendemain (le 15), à Hull. Ces concerts sont ajoutés intentionnellement à la tournée afin d’y enregistrer le fameux album live tant attendu par la maison de disques ainsi que par les fans.

Ce sera finalement le concert de Leeds seul qui sera choisi puisque le concert de Hull comportera quelques erreurs d’enregistrement. La basse, par exemple, ne sera pas correctement capturée sur tous les titres.

Cela ne conviendra pas trop au groupe qui prétendra alors que sa performance à Hull le 15 février était bien meilleure que celle du jour précédent à Leeds.

Une pochette minimaliste

La pochette donne intentionnellement l’impression d’être un pirate, emballé dans une sorte de carton fin avec un simple cachet sur lequel il est indiqué tout simplement "Live at Leeds".

Kit Lambert, le manager du groupe, expliquera à ce propos : "Vous savez à cette époque, les albums live portaient tous des noms du genre : ‘live at the Colosseum in Rome’, ‘live at the Palladium’, ‘Hollywood Bowl’. Et je me disais, le live, ce n’est pas vraiment ça. C’est beaucoup moins prestigieux. Pourquoi n’appellerait-on pas un live tout simplement ‘live at Grimsby’ou quelque chose du genre. Donc j’ai regardé le planning de tournée et j’ai dit : ‘Vous êtes à Hull mercredi et à Leeds jeudi, donc ce sera soit ‘live at Hull’ soit ‘live at Leeds’".

C’est donc tout simplement ainsi que sera baptisé l’un des plus grands albums live de l’histoire du rock.

On y retrouve un groupe au sommet de sa forme et de son art. Le son est particulièrement puissant et influencera de nombreux autres groupes dans le courant des années 70.

Un an après avoir enregistré ce superbe "Live at Leeds", les membres des Who, très inspirés, entrent en studio pour enregistrer probablement leur meilleur album : "Who’s Next", mais ça, c’est une autre histoire.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK