Les 50 ans de "Crosby, Stills & Nash"

Les 50 ans de « Crosby, Stills & Nash »
Les 50 ans de « Crosby, Stills & Nash » - © Tous droits réservés

En 1969, David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash unissaient pour la première fois leurs forces sur le mythique « Crosby, Stills & Nash », retour sur la création de l'album de cet inoubliable trio.

« Crosby, Stills & Nash » est le premier album du célèbre trio et sort le 29 mai 1969.

L'album, aux côtés de « Music From Big Pink » du groupe The Band, précise le son du « folk-rock » et deviendra une source d'influence majeure pour la scène musicale californienne des 70's.

Des musiciens tels que les Eagles, Jackson Browne, Fleetwood Mac (2ème époque) ne cessent d'ailleurs de revendiquer l'influence de la musique du trio.

L'origine du trio 

Tout commence par la rencontre entre deux musiciens particulièrement talentueux: Stephen Stills et David Crosby.

Stephen Stills est issu de Buffalo Springfield, groupe de Los Angeles dans lequel on retrouve également Neil Young. David Crosby, lui, provient des Byrds, importante formation US considérée alors comme l'une des réponses américaine aux Beatles.

Crosby quitte ou se fait virer (selon les différentes versions) des Byrds suite à une certaine mésentente entre lui et les autres musiciens du groupe. Plus ou moins à la même période, Buffalo Springfield se sépare, laissant Stephen Stills orphelin de groupe, avec son tube « For What's It's Worth » en poche. Les deux musiciens décident donc de s'associer et « jamment » ensemble pendant quelques temps.

L'un des premiers titres qu'ils jouent ensemble est  « Wooden Ships », un titre que Crosby et Stills co-signent avec Paul Kantner de Jefferson Airplane.

Un soir, lors d'une jam session organisée chez la chanteuse Joni Mitchell (ou dans la maison de John Sebastian des Lovin Spoonfull ou celle de Mama Cass, suivant les différentes versions), Graham Nash décide de les rejoindre pour former un trio d'un soir.

Début d'une grande histoire ...

Guinnevere

Lors d’une interview qu’il accordera au Rolling Stone Magazine, David Crosby précisera à propos de ce titre :

C’est un morceau très spécial en fait, l’accordage est étrange et donne un son particulier à ce titre. Je l’ai écrit à propos de 3 femmes que j’ai aimé. L’une d’entre elles est Christine Hinton, la fille qui a été tuée et qui était ma petite amie, puis le titre parle aussi de Joni Mitchell ainsi que d’une troisième femme, mais celle-là, je ne peux pas en parler. C’est peut être ma meilleure composition.

Précisons que Christine Hinton - que David Crosby évoque dans cette interview et dans ce morceau – a été également la fondatrice et directrice du fan club officiel des Byrds, le groupe dans lequel Crosby évoluait avant de s’associer à Graham Nash et Stephen Stills. Christine Hinton disparaîtra tragiquement suite à un accident de la route. Christine Hinton conduisait alors un van Volkswagen qui appartenait à David Crosby. Elle conduisait ses deux chats chez le vétérinaire quand un des deux a surgit sur elle, lui faisant perdre le contrôle du véhicule et l’embarquant droit sur un bus scolaire …

Graham Nash, dans la même interview accordée au Rolling Stone Magazine ajoutera :

David Crosby m’a envoyé une démo de ‘Guinnevere’ en 1968 et c’était une de ces choses qui m’a fait réaliser que ce mec avait une pensée profonde et que c’était un musicien génial 
 

Graham Nash entre en scène...

David Crosby décrira ses premières impressions à propos de la naissance de cette amitié avec Graham Nash, plus de 30 ans plus tard:

Un grand sens de l'humour, on voyait qu'il aimait profondément la musique. C'était un personnage intègre avec une âme d'investigateur. C'était un type que voulait tout savoir, un homme de la Renaissance. Il était et il est toujours curieux, constamment en train d'évoluer 

Le parcours musical de Graham Nash à cette époque est également déjà très parlant. Il fait partie des Hollies, un groupe à succès en Angleterre. Mais Nash voit de plus en plus mal l'avenir du groupe, surtout quand celui-ci envisage d'enregistrer un album composé uniquement de reprises de Bob Dylan.

Nash se dit alors qu'il est peut-être temps de quitter les Hollies et s'engage totalement dans ce nouveau trio qu'il est en train de se former avec ses deux amis américains. Crosby, Stills & Nash est né.

Mais dès le départ, Crosby, Stills et Nash veulent se voir comme un trio, une association de musiciens, pas comme un nouveau groupe. 

Graham Nash précisera cela de nombreuses années plus tard:

David avait été éjecté des Byrds, idem pour Stephen au sein de Buffalo Springfield. Pour ma part, je venais de quitter les Hollies. La dernière chose que nous voulions c’était former un autre groupe. C’est pourquoi nous nous produisions sous nos propres noms. Mais, malgré ça, dès que l’on bossait chacun sur des projets solos, directement, les journalistes disaient qu’on était séparé, qu’on ne s’entendait plus etc. Puis quand nous redonnions des concerts ensembles, voilà, on était réunis, c’était stupide de leur part.

Suite: Judy Blues Eyes

Les sessions d'enregistrement de l'album “Crosby, Stills et Nash” se déroulent du 26 juin 1968 au 3 avril 1969  à Los Angeles.

“Suite: Judy Blue Eyes” est l'un des titres le plus célèbre du répertoire de Crosby, Stills & Nash, il deviendra également l'un de leurs favoris en live. Il est dédié à Judy Collins, chanteuse/guitariste de folk, qui est à cette époque la petite amie de Stephen Stills. 

Le “Suite” fait référence à une "suite" en musique classique. Ici il s'agit de la superposition de plusieurs titres composés par Stephen Stills. Ce dernier a eu l'idée de recompiler différents morceaux qu'il avait conservé dans plusieurs carnets et qui parlaient du même sujet en un seul et unique morceau.

Le terme “Suite” est également employé pour qu’on le confonde avec “Sweet” : “Sweet Judy Blue Eyes” (la jolie Judy aux yeux bleus)

Le final est assez mémorable, avec ce changement de rythme et ces paroles en espagnol. Stephen Stills voulait terminer le titre de cette façon, en parlant de Cuba mais comme ça n'avait pas vraiment de rapport avec le sujet principal du titre, Stills, Nash et Crosby ont décidé de chanter ce passage en espagnol comme ça ils "étaient certains que personne ne comprendrait” (c'est en tout cas ce que déclarera le trio en 1991 à la sortie d'un coffret anthologie consacré à sa carrière).

Des années après la sortie de ce titre, Graham Nash déclarera que si on entend bien les trois voix sur le titre (Crosby, Stills & Nash donc), Stephen Stills est le seul des trois à jouer sur ce morceau, simplement accompagné par le batteur Dallas Taylor.

Taylor qui joue sur l’ensemble de l’album (à l’exception du titre "Marrakesh Express" sur lequel on retrouve Jim Gordon). Taylor qui sera aussi le batteur de l’album suivant, l’excellent "Déjà Vu" signé Crosby, Stills, Nash & Young.

De très nombreuses années plus tard, Judy Collins à qui est dédié ce titre, se souviendra de sa réaction, quand Stephen Stills lui a joué ce titre pour la première fois dans une chambre d’hôtel :

Il m’a chanté Suite  Judy Blue Eyes et, vous savez, les cœurs brisés sont toujours une belle source d’inspiration… et j’ai craqué et je suppose que je lui ai fait des promesses à propos d’une relation amoureuse, des promesses que je ne pouvais tenir… A ce moment-là, nous luttions tous les deux contre de gros problèmes personnels

En effet, Stephen Stills, comme Judy Collins ont alors de sérieux problèmes avec l’alcool…

 

A sa sortie, à la fin du  mois de mai 69, "Crosby, Stills & Nash" fait un véritable carton, si le trio connait un succès instantané, le management de Crosby, Stills & Nash se fait également reconnaître.

En effet derrière Crosby, Stills & Nash on retrouve alors dans le management Elliott Roberts mais aussi et surtout un certain David Geffen!

C'est grâce à ce succès, et à celui de l'album "Déjà Vu", que David Geffen va pouvoir fonder Asylum Records en 1971 et signer des artistes tels que Jackson Browne et Linda Ronstadt ou encore bien plus tard, sous le nom de Geffen Records, des groupes énormes des années 90 tels que Guns N'Roses, Nirvana, Aerosmith (qui fait alors son grand retour) ou encore Weezer.

Mais si "Crosby, Stills & Nash" propulsera directement le trio au stade de groupe superstar, l'album suivant "Déjà Vu" (qui sortira quelques mois plus tard et sur lequel ils seront rejoints par Neil Young) ne fera que confirmer ce statut qu'ils défendront pendant de nombreuses années.

Même si l'union Crosby, Stills, Nash & Young ne sera pas permanente, on verra souvent les musiciens s'associer en trio (Crosby, Stills & Nash) ou encore en duo (Crosby & Nash) à diverses occasions, sur scène comme sur album.

Wooden Ships

Autre superbe composition présente sur l'album, c'est celle signée par David Crosby, Stephen Stills et Paul Kantner de Jefferson Airplane : "Wooden Ships".

Un titre apocalyptique, profondément anti-guerre. Crosby se souviendra bien plus tard:

On l’a écrit dans la cabine principale de mon bateau, le Mayan. J’avais déjà la musique et Paul Kantner a écrit 2 couplets, Stephen en a ajouté 1 et puis j’ai terminé les paroles. On imaginait qu’on était quelques survivants, après une terrible guerre qui avait tout dévasté, et on s’échappait dans un bateau afin de créer une nouvelle civilisation … 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK