Les 25 ans de "Definitely Maybe" d'Oasis

Les 25 ans de "Definitely Maybe" d'Oasis
Les 25 ans de "Definitely Maybe" d'Oasis - © Tous droits réservés

"Definitely Maybe", le premier album du groupe Oasis, fête son 25e anniversaire. L’occasion pour nous de revenir sur la création d’un album marquant des 90’s.

Blur vs Oasis ?

"Definitely Maybe" est un album majeur du courant musical que l’on qualifiera ensuite de "britpop" et qui va se développer dans les années 90 (principalement, en ce qui concerne le public international, à partir de la moitié des années 90).

Certes, Oasis n’est pas le premier groupe du genre, il va être précédé par des formations comme The Stones Roses, Suede, Pulp, ou encore The Charlatans qui connaissent leurs premières heures de gloire dans le début 90, mais, cependant, c’est véritablement Oasis – aux côtés de leurs "collègues ennemis" de Blur – qui va populariser et répandre ce courant musical un peu partout dans le monde.

Il faut rappeler que la mort de Kurt Cobain, 4 mois avant la sortie de cet album "Definitely Maybe", a fortement affaibli le mouvement grunge qui prédominait alors la scène rock depuis le début de la décennie.

Le monde est donc à la recherche d’une nouvelle sensation musicale, de vibrations capables de toucher les jeunes amateurs de rock au plus profond d’eux-mêmes. Il leur faut de nouvelles idoles auxquelles ils peuvent s’identifier.

En 1994, les jeunes se tournent alors de plus en plus vers ce mouvement britpop mené d’une part par Blur, style plutôt BCBG, très "revival" des mods des années 60, et d’autre part Oasis, avec leur aspect "sale gamin" si bien incarné par les frères Gallagher.

Oasis excelle alors dans l’art d’entretenir, un peu à l’instar des Stones dans les 60’s, ce côté mauvais garçon, bagarreur et plutôt agressif.

Les origines d’Oasis

Oasis puise son origine dans une autre formation rock issue de Manchester et nommée "The Rain" (en hommage au titre des Beatles du même nom).

"The Rain" est un cover band, comme on en retrouve des centaines en Angleterre, ils jouent des reprises de titres ‘garage rock’ ("Wild Thing" des Troggs est leur favori sur scène).

Cependant, "The Rain" ne décolle vraiment pas, il leur manque quelque chose… Ce quelque chose, ils ne vont pas tarder à le trouver, en la personne d’un chanteur particulièrement charismatique – et aussi caractériel – : Liam Gallagher.

 

Mais Liam Gallagher, Paul Arthurs (guitares) Paul McGuigan (basse) et Tony McCarroll (batterie) se rendent vite compte qu’il manque encore un élément à leur nouvelle formation.

Le groupe a cependant enfin un certain cachet, la personnalité qui lui manquait grâce à l’ajout du chanteur Liam Gallagher, mais ils leur manquent encore cruellement de bonnes compositions.

C’est là qu’intervient Noël Gallagher, le frère de Liam. Noel est alors roadie pour les "Inspiral Carpets", une autre formation de Manchester. A son retour d’une tournée aux Etats-Unis, il apprend - par sa mère – que Liam, son jeune frère, a rejoint un groupe et est curieux d’entendre le résultat.

Noel n’est pas vraiment impressionné par ce qu’il découvre et qualifie même le groupe, d'après ses propres mots : "de merde totale".

Liam demande de l’aide à son frère Noel, qu’il sait bon compositeur. Noel finit par accepter sa proposition mais à deux conditions.

Un, il doit être le guitariste principal et, deux, le groupe doit accepter de jouer uniquement ses propres compositions.

La machine est en marche, le show peut commencer…

Les débuts sur scène

Avec Noel à bord, le groupe commence à élaborer l’ébauche de ce qui deviendra plus tard "le son Oasis".

Noel demande à chaque musicien de jouer certes, très simplement, mais surtout en poussant le volume de leur ampli au maximum.

Après une période d’environ un an durant laquelle le groupe tourne intensivement, répète et enregistre une première démo, Oasis se fait remarquer en vue d’obtenir un deal.

Lors d’un concert au mois de mai 1993, Oasis reçoit une proposition de contrat de la part d’un certain Alan McGee, copropriétaire du label Creation Records (label indépendant britannique qui puise son nom dans "The Creation", groupe culte de rock britannique des années 60)

L’enregistrement

Les sessions d’enregistrement de l’album "Definitely Maybe" sont assez longues et s’étalent sur une période allant de décembre 1993 à avril 1994. Il est enregistré dans différents studios, parmi ceux-ci citons les Samwills Studios (Cornouailles), le Pink Museum (Liverpool), ou encore le Monnow Valley Studio (Monmouth).

Si les sessions sont si longues, c’est parce que les titres doivent être enregistrés à plusieurs reprises et ce avant d’obtenir le son souhaité par les musiciens.

Le travail de Dave Batchelor, premier producteur, ne satisfaisait pas les membres d’Oasis. Dave Batchelor est donc écarté au profit d’un certain Owen Morris.

C’est lui qui, assisté par l’ingénieur du son Mark Coyle, apporte ce son si particulier sur l’album, son qualifié par la suite de "Brick Walling".

Owen Morris qui continuera à produire Oasis sur les deux albums suivants : "(What’s the Story) Morning Glory ?" et "Be Here Now".

Comme c’est souvent le cas dans l’histoire du rock, "Supersonic" est enregistré et écrit à la dernière minute alors que l’album est pratiquement terminé : le groupe n’arrivant alors pas à décider quel titre serait le premier single idéal.

Noel a donc pris sa guitare et composé et enregistré rapidement ce morceau en l’espace d’une journée à peine, un véritable coup de génie…

"Definitely Maybe" connaît un énorme succès à sa sortie.

L’album entre directement à la première place des charts britanniques. Le succès est également au rendez-vous dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, l’album s’est écoulé à plus de 7 millions de copies à travers le monde.

Dans les années 90 et 2000, l’album ne cessera d’occuper une très bonne place (pour un album encore jeune) dans les classements des meilleurs albums de l’histoire du rock.

Plus récemment, les lecteurs du NME éliront "Definitely Maybe" comme le meilleur album britannique de l’histoire, juste devant "Sgt Pepper" et "Revolver" des Beatles.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK